La douane se dote de nouvelles unités au PAD
APS
SENEGAL-ECONOMIE

La douane se dote de nouvelles unités au PAD

Dakar, 2 août (APS) – La douane s’est dotée récemment d’un nouveau Bureau au Port autonome de Dakar (PAD) dénommé Bureau des Douanes de Dakar-Port Centre et procédé à la mise en service d’une toute nouvelle subdivision, la Subdivision des Douanes de Dakar-Ports Secs, a appris l’APS, vendredi.

L’ouverture de ce nouveau bureau et la mise en service de cette nouvelle subdivision "entrent donc dans le cadre de la réorganisation des services de dédouanement et de surveillance", indique le service de communication des douanes dans un communiqué.
 
L’objectif est "de faciliter et d’accélérer davantage les opérations de dédouanement tout en renforçant la lutte contre les irrégularités et la fraude avec comme tableau de bord, la célérité, la qualité et la sécurité".
 
La même source souligne que Dakar-Port Centre "est un Bureau de plein exercice compétent pour les formalités douanières à l’importation et à l’exportation, le contrôle du respect de toutes les formalités douanières légales et réglementaires applicables aux marchandises et aux personnes".
 
"(…) Les usagers peuvent y déclarer toutes marchandises, sous tout régime douanier, sauf dispositions restrictives prises par l’Autorité", explique-t-on.
 
Ce nouveau bureau reçoit "les déclarations en douanes des redevables, procède à leur vérification, en liquide les droits et taxes exigibles, et le cas échéant constate les irrégularités commises".
 
La Subdivision des Douanes de Dakar-Ports Secs est "compétente pour la prise en charge et la surveillance des magasins, des aires de dédouanement et de la plateforme de distribution situés à l’extérieur de l’enceinte portuaire". 
 
Selon le communiqué, "en plus de ces prérogatives, la Subdivision assure l’escorte et la surveillance des marchandises, la régularité des transferts et des enlèvements des marchandises ainsi que l’escorte des marchandises réexportées en suite des régimes suspensifs".
 
La douane assure que ces nouvelles créations "entrent donc dans le cadre de la réorganisation des services de dédouanement et de surveillance".
 
Le communiqué fait état d’une "restructuration effective des unités" qui a conduit à l’érection de bureaux frontaliers de plein exercice (Ziguinchor, Moussala, Karang, Keur Ayip et Rosso), à la création de nouvelles brigades de surveillance et de nouvelles brigades commerciales. 
 
Ces initiatives ont eu pour résultats "les saisies record de drogue (1110 Kg de cocaïne en deux mois), de faux médicaments (saisie d’une valeur d’un milliard CFA par la Brigade de Foundiougne) et la courbe ascendante des recettes douanières". 
 
Le communiqué souligne que l’une des plus jeunes de ces nouvelles créations, la Brigade commerciale de Karang, (Région douanière Centre), a saisi, en 3 mois d’existence, plus 500 kg de chanvre indien et mobilisé plus de 100 millions CFA de recettes.

OID/ASB