Le DGE promet de remedier aux manquements liés à la distribution des cartes
APS
SENEGAL- ELECTIONS

Le DGE promet de remedier aux manquements liés à la distribution des cartes

Dakar, 18 août (APS) – Le Directeur général des élections, Thiendella Fall a reconnu vendredi, les difficultés rencontrées dans la distribution des cartes d’électeurs lors des dernières législatives, assurant que toutes les dispositions devront être prises pour y remédier.
 
"Nous reconnaissons les difficultés rencontrées pendant la distribution des cartes d’identité biométrique car nos compatriotes ont peinés à avoir leurs cartes. C’est une réalité mais le résultat, si on s’en prend aux chiffres est réjouissant", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.
 
Thiendella Fall a souligné que des efforts doivent être faits pour que le reste des cartes soient distribué. "Il faut que les prochaines révisions qui engendreront la production de cartes d’identité et d’électeur ne connaissent pas les mêmes difficultés vécues par les Sénégalais", a-t-il ajouté.
 
Le Directeur général des élections apportait des réponses suite à la publication du livre blanc de la Coalition gagnante "Mankoo Wattu Senegaal" qui dénonce les manquements notés lors du scrutin du 30 juillet dernier.
 
Selon lui, la distribution des cartes biométriques a connu des difficultés du fait qu’entre le mois de mars et le mois de juin, des millions de cartes avaient été produites et les commissions ont été débordées.
 
"Nous avons essayé avec les autorités territoriales d’apporter les éclairages qu’il fallait et c’est pourquoi nous pouvons nous réjouir aujourd’hui que 80 % des cartes soient retirées. A cela s’ajoute le taux de participation de 54 % qui est un record", a dit M. Fall.
 
Il indique que ce taux n’a jamais été atteint depuis que l’élection présidentielle et les élections législatives ont été découplées. "Il tournait autour de 35 % et, même en 2012, on n’a pas atteint les 37 %", a précisé Thiendella Fall.
 
Il ajoute : "Le taux de participation nous semble honorable pour des élections législatives car, il arrive que les pays à démocratie avancée peinent à avoir ce taux".
 
Toutefois, il a salué la décision du Conseil constitutionnel qui a permis à certains citoyens qui avaient des difficultés à retirer leurs cartes à pouvoir voter avec des documents autorisés. 
 
"Nous considérons que le vote est un droit constitutionnel et les difficultés qui viennent de l’administration ne devraient pas constituer un blocage pour le citoyen qui veut exercer son droit", a soutenu M. Fall. 

SDI/ASB/OID