La démultiplication des connaissances acquises reste un défi à relever (JICA)
APS
SENEGAL-JAPON-FORMATION

La démultiplication des connaissances acquises reste un défi à relever (JICA)

Dakar, 26 août (APS) - La démultiplication des connaissances acquises durant le séminaire sur la maintenance mécanique et le contrôle électronique automobile constitue un grand défi à relever pour les participants a soutenu, vendredi à Dakar, la première adjointe au représentant-résident de l’Agence japonaise de la coopération internationale (JICA), Kanata Kaori.
 

’’Pour relever ce défi, les participants devront utiliser pleinement les connaissances acquises durant cette formation au profit de leur collègue qui n’ont pas eu la chance de la suivre’’, a-t-elle dit lors de la clôture de la deuxième édition de la phase VI du programme de formation professionnelle et technique pour les pays africains. 
 
Ce séminaire qui était axé sur le thème : "la maintenance mécanique et le contrôle électronique automobile", a réuni 24 formateurs de plusieurs africains pendant environ 5 semaines.
 
Mme Kaori a retenu que "les échos positifs de cette formation témoignent tout le sérieux qui a caractérisé les travaux des récipiendaires". C’est pourquoi, elle a insisté sur ’’le partage de l’expérience acquise’’.
 
Pour le directeur du cabinet du ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Khalilou sock, "l’électronique reste un vrai défi à relever dans la mesure où, les personnes habilitées à travailler dans ce domaine n’ont pas toujours des formations requises".
 
Il a laissé entendre que cette formation permet au Sénégal et aux autres pays africains d’avoir des compétences en ce qui concerne l’entretien des véhicules. 
 
Toutefois, a-t-il avancé, "le renforcement de la qualification des formateurs et la mise en place d’un dispositif d’assurance qualité dans un cadre partenarial public privé contribueront à l’amélioration de la qualité dans les structures de formation professionnelle et technique".
 
M. Sock a également indiqué que la pertinence des thèmes "permet de présager d’un développement accru des compétences des apprenants". 
 
Selon lui, "la capacité des formateurs pour la maintenance mécanique constitue une orientation majeure qui devrait bénéficier d’un soutien considérable de tous les départements en charge de la formation professionnelle dans chaque pays". 
 
Il a en outre noté que s’agissant du contrôle électronique automobile, "la détection d’une défaillance dans un système électronique de véhicule requiert une approche logique et systématique permettant de démystifier le diagnostic des défauts complexes par l’introduction de l’électronique". 
 

AMN/ACD/PON