La CONACOC désigne des ‘’interlocuteurs habilités’’ avant le renouvellement de ses instances
APS
SENEGAL-RELIGION-ISLAM

La CONACOC désigne des ‘’interlocuteurs habilités’’ avant le renouvellement de ses instances

Dakar, 11 fev (APS) – La Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC) a désigné des ‘’interlocuteurs habilités’’ pendant une période de transition précédant la tenue d’une assemblée générale censée déboucher sur le renouvellement de ses instances et le remplacement de son défunt coordonnateur, Mourchid Ahmed Iyane Thiam, a appris l’APS de la structure.

‘’Suite au rappel à Dieu du Coordinateur National de la commission, feu Mourchid Ahmed Iyane Thiam, une période de transition sera observée pour la continuité des activités courantes, en attendant la tenue de l’Assemblée générale qui consacrera le renouvellement des instances et responsables, conformément aux textes’’, indique un communiqué dont l’APS a eu connaissance.

La même source souligne que ‘’suite à la décision validée, de son vivant, par feu le coordinateur national, les interlocuteurs habilités à procéder aux déclarations officielles, et d’assurer la continuité de scruter la lune tous les mois, sont : Messieurs Moustapha Iyane Thiam, Bou Khalifa Kounta et Oumar Ngala Diéne’’.

’’Nous profitons de cette occasion pour vous adresser nos remerciements les plus sincères suite à l’hommage de grande envergure rendu à feu Mourchid Ahmed Iyane Thiam sur vos différents supports médias, et prions Allah le Tout Puissant, le Miséricordieux, d’exaucer toutes les prières formulées à son endroit’’, lit-on dans le communiqué.

Le président de la commission de concertation pour le croissant lunaire, Mourchid Ahmed Iyane Thiam, est décédé le 29 février des suites d’une maladie.

A la tête de la commission de concertation du croissant lunaire, le religieux était resté pendant une vingtaine d’années environ au cœur du culte musulman au Sénégal.

L’instance dont il était le président a notamment en charge la détermination des dates des fêtes musulmanes, dans un pays où l’islam vit essentiellement de ses nombreuses confréries.

Aussi Mourchid Ahmed Iyane Thiam avait-il la lourde tâche de promouvoir la concertation et de maintenir le dialogue entre des confréries souvent incarnées par des familles maraboutiques dont l’influence impacte fortement la vie des fidèles et l’orientation du culte.

Doté d’une formation islamique solide au Sénégal et dans les pays arabes, il est resté toute sa vie durant au service d’un islam ouvert et pluriel. Il est l’auteur d’un livre intitulé "Islam : justice et humanisme", un ouvrage de 350 pages édité en français et en arabe.

OID/MD/AKS