La célébration de la Tabaski à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La célébration de la Tabaski à la Une

Dakar, 24 août (APS) – Les sermons des imans et les déclarations politiques qui ont rythmé la célébration de la fête de Tabaski sont les principaux sujets au menu des quotidiens reçus vendredi à l’APS.

‘’L’Aïd el Kébir a encore été célébrée dans la division au Sénégal. La Tabaski 2018 a été célébrée mardi et mercredi (….). Une occasion pour bon nombre d’imams de dénoncer à travers leurs sermons, non seulement cette division dans la célébration des fêtes religieuses musulmanes, mais aussi certaines dérives qui risquent de plomber le Sénégal’’, écrit L’Observateur.
 
Le journal ajoute que ‘’le déficit pluviométrique, la présidentielle de 2019, la situation socio-économique du Sénégal, la corruption, l’éducation sont entre autres sujets, largement développés dans les prêches des imams qui n’ont pas manqué de cracher des vérités crues’’.
 
‘’Tabaski au faite des piques’’, titre l’Observateur qui relève que ‘’les attaques et contre-attaques des hommes politiques ont également +pimenté+’’ cette fête. Ainsi, Karim Wade accuse Macky Sall d’être notamment ‘’un beau parleur [...] qui a renié tous ses engagements’’.
 
De son côté, le chef de l’Etat rappelle qu’’’un dirigeant digne préoccupé par le sort de son peuple, ne doit pas avoir assez de temps pour répondre à ses détracteurs’’.
 
’’Karim Wade immole Macky’’, note Vox Populi, soulignant que ‘’c’est une sortie au vitriol que Karim Wade a faite avant-hier contre le chef de l’Etat à travers son message de vœux de Tabaski aux Sénégalais’’.
 
Face aux attaques contre son régime, Le Quotidien souligne que ‘’Macky Sall voeu une opposition républicaine’’.

‘’L’Etat va apporter son soutien aux agriculteurs des zones à déficit pluviométrique en leur distribuant des semences à cycle court. L’annonce a été faite, mercredi, par le chef de l’Etat dans son adresse à la Nation à l’occasion de la Tabaski. (Il) a regretté aussi le comportement de l’opposition en cette veille de la présidentielle’’, ajoute le journal.
 
Le quotidien Enquête se fait l’écho de la ‘’solution radicale’’ du Khalife général des tidianes pour ‘’conjurer le mauvais hivernage qui se profile’’.

Serigne Mbaye Sy Mansour qui cite feu Abdoul Aziz Sy "Dabakh’’, déclare : ‘’Il faut fermer les boites de nuit, les tam-tams ne seront pas battus, les cinémas fermés, les télévisions vont diffuser le Coran et parler de religion’’.
 
Pour Vox-Populi, ‘’le Khalife général des tidianes prêche la fermeture des lieux de débauche…’’.
 
Sud Quotidien constate que ‘’Dakar cherche son monde’’ au lendemain de la Tabaski. ‘’La capitale sénégalaise s’est quasi vidée de ses occupants pour les besoins de la fête de Tabaski. Le décor des artères est désolant. La circulation est fluide. L’activité commerciale presque au point mort. Tel est le constat, 48 h après la fête de l’Aïd el Kébir’’, écrit le journal.
 
Le Soleil s’intéresse à l’agriculture, en soulignant en manchette que ‘’les fermes intégrées freinent l’exode rural’’.
 
‘’En plein essor dans les régions Sud du Sénégal, les fermes intégrées initiées par d’anciens émigrés de retour au bercail grâce à l’accompagnement de l’Etat et de ses partenaires, sont devenues des modèles achevés d’exploitation pastorale qui jouent un rôle capital dans la sédentarisation des jeunes dans leurs terroirs. A Kolda et à Tambacounda, elles contribuent à rendre plus attractif le métier d’agriculteur’’, écrit le journal.

OID/ASG