APS
AFRIQUE-GAMBIE

"La CEDEAO va examiner les exigences de Yahya Jammeh" (Marcel Alain De Souza)


Dakar, 22 jan (APS) - Les exigences de l’ancien président gambien Yahya Jammeh lors de l’ultime négociation pour son départ en exil seront soumises à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a déclaré le président de la commission, Marcel Alain De Souza.


 "Les doléances qu’il a apportées sont à l’étude et seront soumises aux chefs d’Etats, à l’Union africaine et aux Nations unies. On verra bien", a-t-il dit samedi soir en conférence de presse.


 L’ex-président gambien a quitté la Gambie samedi soir pour un exil en Guinée Equatoriale, après une crise post-électorale de deux mois.


 Selon le président de la commission de la CEDEAO, les "exigences" de Yahya Jammeh sont nombreuses. 


 "Elles ne peuvent pas être toutes rejetées et dans la mesure du possible la CEDEAO va essayer de lui assurer une retraite possible", a souhaité M. De Souza.


 Il a indiqué que lors des négociations l’ex-président gambien a souhaité "avoir une sorte d’amnistie pour ceux qui ont eu à diriger avec lui, pour son cabinet, ses proches".


 "Il a souhaité qu’il n’y ait pas de chasse aux sorcières et le droit citoyen soit garanti à ceux qui l’ont soutenu. Des garanties que ses biens ne seront pas saisis. Il a souhaité de rester dans son village. Il a souhaité le droit de venir quand il veut en Gambie’’, a ajouté le président de la commission de la CEDEAO.


 "Les négociations continuent. Une déclaration a été préparée, mais pas adoptée", a précisé Marcel Alain De Souza.


  Il a rappelé au nouveau président gambien Adama Barrow que le maître mot doit être l’unité nationale. 


 


BHC/ASB/MS