La campagne électorale et le financement du TER à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La campagne électorale et le financement du TER à la Une

Dakar, 22 juil (APS) - Les journaux reçus samedi à l’APS abordent la campagne électorale, la question du retrait des cartes d’électeurs et le bouclage du financement du projet du Train express régional (TER).
 
Sud Quotidien met en exergue la marche bleue de la coalition gagnante Wattu Sénégal à Dakar, ce vendredi, et titre : ‘’Me Wade engage la bataille de Dakar’’. ‘’Me Abdoulaye (….), a encore pris la mesure de sa popularité et simplement de sa capacité de mobilisation, hier (….). Animant une caravane de la coalition gagnante Wattu Sénégal (….), le Pape du Sopi a drainé des foules sur son passage tout au long de l’itinéraire qui est allé de la permanence du PDS (VDN) à Ouakam et Yoff, en passant par La Médina et le Centre-ville’’, écrit Sud.
 
L’Observateur note qu’en marche bleue à Dakar, ‘’le camp de Wade noue le pagne’’. ‘’La mobilisation des foules ne constitue plus un gros exploit pour Me Abdoulaye Wade (…) Et toute sa caravane d’hier a été marquée par la sortie massive des populations (…)’’, selon L’Obs, soulignant que la tête de liste de Wattu ‘’est plus que jamais déterminée dans son combat pour le retrait des cartes d’identité’’. 
 
Il a encore réitéré son appel à une mobilisation, mardi, ‘’pour aller au ministère de l’Intérieur présenter une lettre de doléances pour que les cartes d’identité soient remises immédiatement à leurs titulaires’’.
 
Enquête revient sur les rapports entre Me Wade et ses anciens collaborateurs en titrant : ‘’Me Wade, le dépit affectif’’. 
 
‘’A la foire de gros mots en politique, Abdoulaye Wade remporterait certainement la palme. Ainsi, après avoir traité Macky Sall d’anthropophage et de descendant d’esclave, le Pape du Sopi continue de le traîner dans la boue. Mais le patron de l’APR n’est pas la seule victime des écarts de langage du Vieux. Pape Diop et Idrissa Seck en ont également fait les frais’’, écrit Enquête qui s’en est ouvert à des analystes pour comprendre cette posture.
 
Si pour le journaliste Marcel Mendy, ‘’Wade est une forte personnalité (qui) ne supporte pas qu’on lui tienne tête’’, son confrère Mamadou Oumar Ndiaye invite à ‘’mettre tout cela sous le registre de l’amour filial’’.
 
Le journal aborde également les ‘’vraies raisons de la non-délivrance’’ des cartes d’identité biométrique et parle de ‘’manquements humains, de défaillances techniques’’. 
 
Sur le même sujet, Vox Populi note qu’il y a des ‘’suspicions de fraude électorale’’ et annonce que le maire de La Médina, Bamba Fall, de Mankoo Taxawu Sénégal et ses camarades ‘’capturent 2 jeunes avec 1000 cartes d’électeurs’’. Après les aveux, ils ont été acheminés à la gendarmerie de Thiong, selon Vox.
 
La Tribune évoque également cette affaire et titre : ‘’2 jeunes arrêtés à La Médina avec mille cartes d’électeurs’’.
 
L’As se fait les échos du meeting de la tête de liste nationale de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) dans le baol. Mahamad Boune Abdallah Dionne qui affirme : ‘’Les autres 46 listes sont toutes fantaisistes’’.
 
Le Soleil signale que le financement du projet du Train express régional (TER) est bouclé grâce à un appui de la Banque africaine de développement (BAD) d’un montant de 120 milliards de francs CFa. Selon Libération, ‘’la BAD met 120 milliards sur les rails’’.
 
Le journal Le Quotidien note que les autorités, ‘’sont loin d’avoir digéré la sortie de la directrice des opérations de la Banque mondiale, Louise Cord, sur la non-rentabilité du projet du TER’’. Ainsi, profitant de la cérémonie de signature de la convention de financement avec la BAD, le ministre des Infrastructures, Mansour Elimane Kane, ‘’est monté au créneau dans les protestations’’, selon le journal.
 
‘’Le ministre des Transports (…) demande la tête de la directrice des Opérations de la Banque mondiale (…). Il a profité de la cérémonie de signature de convention de financement du TER (….) pour s’attaquer vertement à l’auteur des propos sur la non-rentabilité de cet ouvrage majeur du Plan Sénégal émergent (PSE)’’, écrit Le Quotidien.
 
OID