Gossas : l’opposition veut gagner les élections dans l’unité
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Gossas : l’opposition veut gagner les élections dans l’unité

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Diom+++

Gossas, 13 juil (APS) - Des partis et coalitions de l’opposition, dont les candidats sont en lice à Gossas, promettent de battre campagne dans l’unité pour vaincre la coalition "Benno Bokk Yaakar" (BBY, mouvance présidentielle) le soir du 30 juillet, jour du scrutin des législatives 2017. 
 
‘’Nous sommes dans une zone très particulière où habite le président de la République et le Premier ministre. Donc, il est difficile de battre campagne contre eux, mais nous allons nous y atteler, pour que l’opposition sorte victorieuse au soir du 30 juillet’’, a confié Massaer Diaw, tête de liste départementale de la coalition "Soppali".

Selon lui, ‘’ la seule et unique manière‘’ pour l’opposition de gagner est d’avoir les mêmes stratégies et les mêmes techniques de campagne.

‘’Chaque commune a reçu une subvention du parti au pouvoir. Nous, qui n’avons pas ces moyens, devront miser sur un programme solide et sûr pour gagner la confiance des électeurs’’, a-t-il déclaré au sortir d’une réunion technique avec les membres d’autres coalitions politiques.

Pour le développement du département de Gossas, Massaer Diaw et ses camarades proposent de résoudre le problème de l’employabilité des jeunes, des financements pour équiper les femmes rurales et une meilleure gestion des fonds de dotation dans les communes, etc.

‘’Nous sommes sur le terrain pour rencontrer les associations et groupements de jeunes, des porteurs de voix également, les femmes dans le but de s’enquérir davantage de leur situation[...]’’, a-t-il expliqué.

Le chargé des élections de la coalition gagnante "Wattu Sénégal, Edouard Diatta, a aussi souligné la volonté de l’opposition de mener Gossas vers le changement.

‘’ Pour plusieurs services de base, les habitants de Gossas sont obligés de se rendre à Diourbel ou Kaolack. L’hôpital de Gossas ne dispose ni de chirurgien ni de gynécologue, et le bloc d’analyse est en panne. Il nous faut changer tout cela avec des leaders dépourvus de toute ambition personnelle’’, a-t-il dit.

Les coalitions comptent étendre leurs activités à travers des caravanes et des meetings dans la commune de Gossas et partout ailleurs dans le département. 

SDI/ASG