L’Initiative PenserAgir : une plateforme de ‘’circulation des idées sur les questions majeures’’
APS
SENEGAL-SOCIETE

L’Initiative PenserAgir : une plateforme de ‘’circulation des idées sur les questions majeures’’

Dakar, 6 juil (APS) - L’Initiative PenserAgir se veut une plateforme dont l’ambition est de ‘’favoriser la circulation des idées sur les questions majeures de notre société, de l’Afrique et du monde’’’. 
 
PenserAgir a été portée récemment sur les fonts baptismaux par des intellectuels de tous horizons dont El Hadj Hamidou Kassé, ministre-conseiller culturel du chef de l’Etat, des entrepreneurs et leaders syndicaux, des militants politiques et personnalités de la société civile. 
 
Outre son adresse web www.penseragir.com, l’Initiative PenserAgir a développé en même temps des comptes de réseaux sociaux, notamment Facebook, Twitter et Youtube.
 
’’Espace est ouvert et interactif’’, PenserAgir se veut une initiative qui vise à ‘’faciliter le dialogue et la circulation d’idées entre les intellectuels, les sociétés civiles, les Etats, les investisseurs en capitaux et en travail, les diasporas, les organisations socioprofessionnelles, les classes politiques, les cadres et les leaders sociocommunautaires’’. 
 
L’Initiative veut ‘’favoriser la circulation d’idées entre les principales traditions de pensée qui continuent de marquer l’histoire de notre pays : la tradition de pensée endogène, aux racines millénaires, qui défie le temps et ses secousses, la tradition de pensée arabo-islamique et la tradition de pensée occidentale’’. 
 
Pour ses initiateurs, ‘’le parallélisme entre ces "configurations" empêche, hélas, des rencontres dynamiques pouvant enrichir nos manières de voir, nos pratiques sociales et contribuer à l’équilibre du lien social communautaire’’. 
 
Or, estiment-ils, ‘’c’est du regard croisé de tous les acteurs, préjugés mis entre parenthèses, que jailliront des étincelles précieuses sur les pistes du Sénégal et de l’Afrique debout et actifs pour le développement et le bien-être des peuples’’. 
 
Ils appellent à ‘’décloisonner les initiatives et les pensées qui les encadrent’’ et à ‘’casser les clivages et créer des ponts’’. 
 
 

OID/MD