Tamba : l’imam ratib appelle les fidèles à retourner à Dieu et à le craindre
APS
SENEGAL-TABASKI-SERMON

Tamba : l’imam ratib appelle les fidèles à retourner à Dieu et à le craindre

Tambacounda, 12 sept (APS) - L’imam ratib de la grande mosquée de Tambacounda (est), Thierno Souleymane Agne a appelé, lundi dans sermon de la fête de Tabaski, les fidèles à un retour à Dieu à travers la crainte révérencielle du Tout-Puissant.
 



L’imam Thierno Souleymane Agne a rappelé l’origine et le sens de la fête de Tabaski (Aïd-Al-kabir ), qui célèbre l’obéissance du père du monothéisme, le prophète Ibrahim, qui avait accepté de sacrifier son fils Ismaïl par crainte de Dieu, mais aussi l’obéissance de ce fils à son père par la crainte de Dieu. 

Il prononçait son sermon suivant la de prière de l’aïd qui a eu lieu à la grande mosquée rénovée de Tambacounda, sise au quartier Dépôt de la commune de Tambacounda.

‘’Ni le sang, ni la viande n’intéresse Allah, mais la crainte qui vous anime’’, en sacrifiant à ce rituel, a dit le religieux, soulignant que cette foi est plus importante dans la vie d’ici-bas, et devrait présider à toutes nos actions.

En conséquence, toute personne qui en a les moyens, devrait sacrifier une bête – un mouton de préférence - en ce jour béni.

Appuyant son propos avec des références coraniques et issues de la sounna, il a cité ce verset du Coran dans lequel, il est dit ‘’En vérité Allah n’agrée que les œuvres de ceux qui le craignent’’.

Il a invité les fidèles à ne pas trop s’attacher au monde d’ici-bas, car ‘’ne s’y attachent que ceux qui n’ont aucune part dans l’au-delà’’.

L’imam a assimilé la vie présente à une ‘’vieille femme maquillée’’, qui si elle lave le visage laisse apparaître sa laideur, tout en soulignant que l’au-delà est meilleure et plus durable.

L’imam Agne a mis en garde les croyants contre les tentations de Satan le trompeur, qui cherche à les égarer, en les déviant du droit chemin, avant de les inviter à ne pas suivre leurs passions.

Il a cité ce hadith du prophète (PSL), indiquant qu’ ‘’en vérité Allah ne regarde ni vos couleurs, ni votre apparence, mais regarde vos cœurs et vos œuvres’’.

Le religieux a invité les musulmans à respecter leurs cinq prières quotidiennes, relevant que ceux qui les délaissent sont pareils aux mécréants.

Il a insisté sur le respect des autres piliers de l’islam, comme le pèlerinage, la zakat, le jeûne du mois de Ramadan pour espérer entrer au Paradis.

Il a prié pour le chef de l’Etat, indiquant que c’est à lui qu’Allah a confié une part de son pouvoir et de ce fait, il mérite les prières des croyants, pour qu’il puisse mener à bien la destinée du pays.


ADI/OID