L’angoisse liée au chômage, facteur de radicalisation des jeunes
APS
SENEGAL-SOCIETE

L’angoisse liée au chômage, facteur de radicalisation des jeunes

Dakar, 10 oct (APS) - L’angoisse existentielle liée au chômage favorise la radicalisation des jeunes, a estimé le docteur Bacary Samb, directeur de Timbuctu Institut. 

Cet institut de recherche présentait lundi un rapport sur les facteurs de radicalisation des jeunes de la banlieue de Dakar lors d’une rencontre organisée à la Maison de la presse.
 


‘’Les jeunes sont confrontés à une angoisse existentielle liée au chômage, ce qui facilite la radicalisation", a relevé le doccteur Bakary Samb, lors de la présentation du document.
 

Selon lui, ‘’la jeunesse a complètement désavoué la classe politique. L’Etat doit prendre des mesures urgentes si on ne veut pas aboutir à des conséquences désastreuses’’.
 
Pour lui, ‘’l’Etat doit collaborer avec les leaders religieux pour juguler ce phénomène de radicalisation’’. Il a mis en garde contre une non prise en compte de la "lancinante question des arabophones’’.
 
Pour sa part, le Professeur Geneviève Duchenne estime que les résultats de l’enquête ont révélé des cas inquiétants. ‘’ L’enquête a révélé 25 cas enclins au radicalisme dont deux prêts à aller combattre’’, observe la chargée de l’enquête. ‘’Malheureusement, ces deux cas sont des filles’’, a-t-elle précisé.

MMN/TMN/ASG