L’activité économique progresse de 1,6% au deuxième trimestre (DPEE)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

L’activité économique progresse de 1,6% au deuxième trimestre (DPEE)

Dakar, 2 sept (APS) - L’activité économique interne hors agriculture et sylviculture, mesurée par l’Indice général d’activité (IGA), a progressé, au deuxième trimestre 2016, de 1,6% en variation trimestrielle et de 4,5% en glissement annuel, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).


‘’La croissance hors agriculture et sylviculture est estimée à 5,7% sur les six premiers mois de l’année, comparativement à la même période de 2015’’, souligne la DPEE dans sa ‘’Note de conjoncture du deuxième trimestre 2016’’, parue en août.


Concernant l’emploi salarié dans le secteur moderne, le document consulté par l’APS relève qu’un recul de 3,5% ‘’est enregistré au deuxième trimestre 2016, relativement au trimestre précédent, sous les effets conjugués des pertes nettes d’emplois relevées dans le secteur secondaire (-7,4%) et de la légère progression (+0,8%) des effectifs du secteur tertiaire’’.


La même source indique que sur une base annuelle, ‘’l’emploi salarié dans le secteur moderne s’est consolidé de 1,8%, à fin juin 2016’’, alors qu’au titre des prix à la consommation, ‘’un repli trimestriel de 1,1% est observé au deuxième trimestre 2016’’.


La DPEE signale par contre que, sur un an, le niveau général des prix a progressé de 0,4% au deuxième trimestre et de 0,9% au premier semestre 2016.


‘’Malgré l’appréciation de 0,8% du franc CFA par rapport aux monnaies des principaux partenaires commerciaux en variation trimestrielle, la compétitivité-prix de l’économie sénégalaise s’est confortée de 2,0% grâce au différentiel d’inflation favorable (-2,7%)’’, mentionne le document.


La Note de conjoncture souligne qu’en glissement annuel, la compétitivité-prix de l’économie sénégalaise ‘’est restée stable au deuxième trimestre 2016, l’appréciation du franc CFA (+3,3%) étant compensée par un différentiel d’inflation favorable (-3,3%) vis-à-vis des principaux pays partenaires’’.


Elle ajoute que pour sa part, ‘’le cumul sur le premier semestre 2016 fait ressortir une légère perte de compétitivité-prix (-0,2%) de l’économie nationale, en glissement annuel, attribuable à l’appréciation du franc CFA vis-à-vis des monnaies des principaux
partenaires (+2,9%), atténuée par un différentiel d’inflation favorable (-2,7%)’’.

OID/ASG