L’activité économique progresse de 6,5% au deuxième trimestre
APS
SENEGAL-ECONOMIE

L’activité économique progresse de 6,5% au deuxième trimestre

Dakar, 6 sept (APS) - L’évolution de l’activité économique interne hors agriculture et sylviculture, mesurée par l’Indice Général d’Activité (IGA), fait ressortir, au cours du deuxième trimestre 2017, une progression de 6,5%, comparativement au trimestre précédent. 
 
‘’Sur une base annuelle, des croissances (hors agriculture et sylviculture) respectives de 6,5% et 5,6% sont également notées au deuxième trimestre 2017 et en cumul sur les six premiers mois de l’année’’, explique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) dans sa note de conjoncture pour le deuxième trimestre parue en août.
 
Selon le document consulté par l’APS, ‘’la consolidation de l’activité économique interne hors agriculture et sylviculture (+6,5%), entre les deux premiers trimestres de 2017, est principalement portée par les secteurs tertiaire (+4,4%), primaire (+14,8%) et de l’administration publique (+1,8%)’’. 
 
La même source relève qu’‘’un bon niveau de recouvrement des taxes sur biens et services est également noté sur la période’’. 
 
Ce regain d’activité observé au deuxième trimestre 2017, en variation glissante sur un an (+6,5%), traduit ‘’une bonne évolution d’ensemble des secteurs tertiaire (+6,2%), primaire (+8,5%), de l’administration publique (+9,4%) et secondaire (+3,1%)’’. 
 
Pour sa part, la croissance cumulée (hors agriculture et sylviculture) de 5,6% enregistrée sur le premier semestre 2017, est particulièrement tirée par les secteurs tertiaire (+5,3%) et secondaire (+3,7%), souligne la DPEE.
 
Elle note qu’en variation trimestrielle, le rythme de croissance du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est accéléré, à 14,8% au deuxième trimestre 2017, après 4,5% au trimestre précédent. 
 
‘’Ce résultat est attribuable à la bonne tenue des activités de pêche (+89,8%). Par contre, un léger repli du sous-secteur de l’élevage (-0,6%) est noté sur la période’’, explique-t-on.
 
En glissement annuel, le secteur primaire, hors agriculture et sylviculture, s’est également respectivement conforté de 8,5% et 2,3%, au deuxième trimestre et sur le premier semestre 2017, selon toujours la DPEE.
 
La Note de conjoncture fait état d’un ‘’léger raffermissement’’ du secteur secondaire (+1,2%) entre les deux premiers trimestres de 2017. 
 
‘’En effet, explique telle, les performances des activités extractives (+12,9%), de la fabrication de mobilier (+11,2%), des industries chimiques (+15,7%), des conserveries de viande et poissons (+6,5%) et de la production énergétique (+5,2%), ont été largement contrebalancées par les faibles résultats de l’+égrenage de coton et la fabrication de textiles+ (-53,0%) et la fabrication de produits céréaliers (-33,3%)’’.
 
Selon le document, ‘’l’évolution de l’activité dans le secteur tertiaire fait apparaitre un affermissement de 4,4% entre les deux premiers trimestres de 2017, particulièrement soutenu par les transports et télécommunications (+16,4%), les activités immobilières (+30,3%) et les services financiers (+16,4%)’’. 
 
Les activités commerciales se sont, toutefois, repliées de 1,1% sur la période.

OID/ASG