L’activité économique en baisse de 0,4% en février (DPEE)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

L’activité économique en baisse de 0,4% en février (DPEE)

Dakar, 21 avr (APS) - L’activité économique interne (hors agriculture et foresterie) s’est contractée de 0,4% en rythme mensuel, en février, a-t-on appris mardi de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).
 
Cette baisse est consécutive aux contreperformances relevées dans les secteurs tertiaire (-8,4%) et secondaire (-0,1%), explique la DPEE, une direction placée sous la tutelle du ministère de l’Economie.
 
Mais l’administration publique et le secteur primaire se sont respectivement consolidés de 24,5% et 2,6%, en février, selon le ‘’Point mensuel de conjoncture‘’, un document publié par la DPEE au plus tard 30 jours après la fin du mois étudié.
 
Sur un an, une croissance de 0,3% de l’activité économique (hors agriculture et foresterie) a été constatée en février 2020. 
 
Cette croissance est portée par le secteur primaire (+20,8%) et l’administration publique (+3,6%).
 
En février, le secteur primaire (hors agriculture et foresterie) s’est consolidé de 2,6% grâce à la pêche (+19%). 

Le sous-secteur de l’élevage s’est, pour sa part, contracté de 5,2%.
 
En glissement annuel, le secteur primaire a augmenté de 20,8% en février, une hausse soutenue par la pêche (+47%) et le sous-secteur de l’élevage.
 
La DPEE a constaté aussi un repli de 0,1% du secteur secondaire en février, une baisse causée ‘’principalement par les branches filature, tissage et ennoblissement textile (-26,3%), construction (-9,7%) et fabrication de matériaux de construction (-8,6%)’’. 
 
En revanche, selon la DPEE, les activités extractives (+60,6%), la fabrication de matériels de transport (+79,6%) et de produits chimiques de base (+42,9%) ‘’se sont bien comportées’’ en février.
 
Sur une base annuelle, le secteur secondaire a reculé (-1,5%) en février, une baisse liée surtout aux contreperformances notées dans les activités extractives (-53%), la métallurgie-fonderie, la fabrication d’ouvrages en métaux (-31,7%), le sciage et rabotage de bois (-35,7%)’’. 
 
En revanche, selon le document, la construction (+6,5%), la production agroalimentaire (+18,8%), la construction (+13,6%) et la branche filature, tissage et ennoblissement textile (+9,9%) ‘’se sont raffermies en glissement annuel’’.
 
Le secteur tertiaire s’est contracté, lui, de 8,4% en février, une baisse imputable aux activités immobilières (-17,5%), au commerce (-9,3%), au transport (-13,2%), aux activités financières et aux assurances (-20,1%), et aux activités spécialisées, scientifiques et techniques (-9,1%). 
 
Selon la DPEE, sur un an, ‘’un repli de 2,5% [a été] noté dans le secteur tertiaire, au mois de février’’, une baisse ‘’principalement attribuable aux activités immobilières (-13,2%), aux activités spécialisées, scientifiques et techniques (-15,4%), et aux activités de services et de soutien de bureau (-17,3%).


OID/ASG/ESF