L’activité économique a connu une contraction en avril (DPEE)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

L’activité économique a connu une contraction en avril (DPEE)

Dakar, 4 mai (APS) – L’évolution de l’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) fait ressortir une contraction 6,9%, entre les mois de mars et d’avril 2018, a appris l’APS de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). 
 
"Ce résultat traduit les contreperformances des secteurs tertiaire (-8,6%), secondaire (-5,2%) et primaire (-5,3%), faiblement contrebalancées par l’administration publique (+0,4%)", explique la DPEE dans "Le point mensuel de conjoncture" du mois d’avril, publié au plus tard 30 jours après la fin de la période étudiée.
 
Le document souligné qu’"en variation glissante sur un an, une croissance de 1,9% de l’activité économique hors agriculture et sylviculture est, par contre, notée en avril 2018, tirée par le secondaire (+4,9%) et l’administration publique (+7,1%)".
 
Le point mensuel de conjoncture signale que "relativement au mois précédent, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) a reculé de 5,3%, en avril 2018, en rapport avec les contreperformances simultanées des sous – secteurs de la pêche (-5,5%) et de l’élevage (-5,2%)". 
 
Il ajoute que "sur une base annuelle, le secteur primaire hors agriculture et sylviculture s’est, toutefois, légèrement consolidé (+0,4%), en avril 2018, porté par l’élevage (+11,5%), la pêche s’étant contractée (-28,2%) sur la période".
 
En avril, le secteur secondaire s’est replié de 5,2%, en variation mensuelle, indique la DPEE. 
 
"Cette contreperformance est, principalement, imputable à la construction (-9,5%), aux industries chimiques (-20%), aux activités extractives (-3,5%) et à la fabrication de matériaux de construction (-5,4%)", explique-t-elle. 
 
Le Point mensuel note qu’à l’inverse, "la construction de matériels de transport (+133,4%), la fabrication de sucre (+7,5%) et la production d’énergie (+1,1%) se sont bien comportées sur la période". 
 
Le document signale que "sur une base annuelle, une croissance de 4,9% du secteur secondaire est notée, essentiellement soutenue par les activités extractives (+26,9%), la construction (+10,1%), la fabrication de matériaux de construction (+12,3%) et la production d’énergie (+6,6%)". 
 
La même source signale cependant que "de faibles résultats sont particulièrement observés au niveau des conserveries de viande et de poissons (-41,4%), des industries chimiques (-17,9%) et de la fabrication de machines (-98,7%)’’.
 
Le secteur tertiaire a lui reculé de 8,6%, durant le mois d’avril 2018, en liaison avec, notamment, le commerce (-7,2%), les transports et les télécommunications (-3,5%), les services financiers (-18,0%), selon la DPEE. 
 
"Comparativement à la même période un an plus tôt, le secteur tertiaire s’est, en revanche, légèrement raffermi de 0,4% en avril 2018, principalement porté par le commerce (+3,7%), les services financiers (+11,5%) et les services d’hébergement et de restauration (+16,9%)".


OID/ASB