Kaolack : La Suneor va vendre une partie de ses terrains de Bel Air pour financer sa relance (DG)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-ECONOMIE

Kaolack : La Suneor va vendre une partie de ses terrains de Bel Air pour financer sa relance (DG)

Kaolack, 20 juil (APS) - L’Etat du Sénégal et la nouvelle direction de Suneor prévoient, dans le cadre de la relance et de la restructuration financière de cette entreprise, de procéder à une vente d’une partie des terrains de l’entreprise situés sur le site de stockage des graines de Bel Air (Dakar), a appris l’APS, mercredi.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse par Pape Dieng, le nouveau directeur général de Suneor, principale industrie d’huilerie sénégalaise.  

Il a précisé que l’opération "consistera à vendre une partie des 17 hectares" du patrimoine foncier de la société "qui servaient au stockage des graines au niveau de Bel Air pour l’activité de trituration de l’arachide qui ne se pratique plus à Dakar au profit des régions’’.

Lors de ce point de presse organisé par la nouvelle direction de Suneor pour faire le bilan d’une tournée d’évaluation et de prise de contact avec les travailleurs dans les régions de Diourbel, Ziguinchor et Kaolack, M. Dieng a expliqué que les surfaces de Bel Air "ne sont plus utilisées pour le stockage des graines".

"Donc, on va vendre une partie de ce patrimoine, et les recettes seront utilisées comme fonds propres. Néanmoins, on va demander à l’Etat de faire un effort dans l’appui qu’il nous apporte dans la relance des activités de l’entreprise’’, a-t-il indiqué.

Il a ajouté que la nouvelle direction envisage de "demander" aux banques de faire un effort sur ‘’le reprofilage de la dette’’ de l’entreprise, évaluée à notre prise de fonction à 54 milliards de francs CFA’’. ‘’Donc, la totalité de son capital était perdue, et malgré tout, l’Etat a décidé de racheter cette société qui n’avait plus de capital’’, a-t-il assuré.

Dans une situation pareille, dit-il, normalement, l’Etat aurait pu laisser cette société déposer le bilan, mais il a préféré acheter cette entreprise à son ancien repreneur.

‘’Donc, cela veut dire au moins que l’Etat, par cette option, apporte une garantie aux travailleurs pour dire à ces derniers que l’Etat ne vous laisse pas tomber dans la relance des activités de cette entreprise historique’’, a-t-il expliqué. 

Pape Dieng s’est gardé au cours de ce point de presse de divulguer le montant nécessaire à la relance et la restructuration de Suneor, invoquant la nécessité de réserver au Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne la primeur d’annoncer les solutions préconisées dans le plan de relance élaboré par la nouvelle équipe.

‘’Ce document de la nouvelle équipe sera prochainement remis au PM pour validation’’, a-t-annoncé.

AB/ASG