Kaolack abrite une exposition sur les cercles mégalithiques, à partir de samedi
APS
SENEGAL-CULTURE- HISTOIRE

Kaolack abrite une exposition sur les cercles mégalithiques, à partir de samedi

Dakar, 3 nov (APS) – L’Alliance française de Kaolack (centre), avec l’appui du Bureau régional de l’UNESCO à Dakar, organise du 4 novembre au 2 décembre 2017 une exposition sur le thème : "Mégalithes du Sénégal et de Gambie : dix ans de recherches archéologiques concernant la nécropole mégalithique de Wanar".
 
Un communiqué reçu à l’APS précise que cette exposition "propose de mettre en lumière les monuments funéraires protohistoriques de cette nécropole, précieux témoignage du passé, encore trop peu connus". 
 
"Cette exposition est le fruit du travail de toute une équipe, menée par Luc Laporte et Hamady Bocoum, pendant près de dix ans. Les fouilles effectuées depuis 2005 rendent compte non seulement d’un savoir-faire unique mais permettent également d’en apprendre davantage sur les vestiges d’une société disparue à travers ses pratiques sépulcrales anciennes qui persistèrent pendant plus d’un millénaire", renseigne le texte. 
 
"Composée de 21 cercles de pierres, ainsi que de 16 pierres bifides, la nécropole de Wanar renferme un potentiel archéologique et anthropologique très important qui permet de mieux comprendre la vie des êtres humains qui nous ont précédé sur ce territoire", ajoute-t-il. 
 
Depuis 2006, note le communiqué, "Sine Ngayène, Wanar, Wassu et Kerbatch, quatre sites majeurs composant les cercles mégalithiques de Sénégambie, sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Ces assemblages de pierres de latérite soigneusement taillées et leurs monticules funéraires associés – les tumuli – d’une grandeur imposante, témoignent de techniques précises et expérimentées". 
 
"Ces cercles, lit-on dans le document, manifestation unique de constructions et de pratiques funéraires sur une zone géographique étendue, reflètent une société productive et sophistiquée. Ils sont, par conséquent, une source de connaissance primordiale sur les temps primitifs et une civilisation aujourd’hui éteinte, mais qui fut pérenne, prospère et hautement organisée". 

ASB/ASG