Kaffrine : Moussa Sow visite des zones frontalières pour une meilleure appropriation du PUMA
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Kaffrine : Moussa Sow visite des zones frontalières pour une meilleure appropriation du PUMA

Médinatoul Salam 2 (Kaffrine), 13 avr (APS) – Le coordonnateur national du Programme d’urgence pour la modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA), Moussa Sow a visité, jeudi, Kélimane Gouy et Pathé Tiangaye, deux villages du département de Kaffrine, frontaliers à la Gambie pour une appropriation dudit programme à la base.
 
"Cette visite a pour objectif d’informer plus amplement les acteurs locaux, les élus, les exécutifs locaux et les populations pour une appropriation à la base du programme PUMA qui est une volonté politique marquée du président de le République pour le développement de ces zones névralgiques", a expliqué M. Sow.
 
"Les zones frontalières sont des zones où les populations vivent l’enclavement avec le manque de réseau téléphonique, de route et des problèmes de sécurité. Fort de ces éléments, le chef de l’Etat a décidé de créer le PUMA pour venir en aide les zones frontalières", a-t-il poursuivi.
 
Le coordonnateur national du PUMA a indiqué que cette visite à la base vise à "rencontrer les populations et les comités régionaux présidés par les gouverneurs [pour leur expliquer] le schéma qui a été proposé". 
 
Elle devrait également permettre d’"hiérarchiser les problèmes pour trouver des solutions et éradiquer les difficultés auxquelles sont confrontées les populations des zones frontalières", a ajouté M. Sow.
 
Selon lui, dans l’optique d’un démarrage imminent des travaux dans les localités frontalières, la coordination nationale du PUMA a décidé de se rendre dans les dix régions frontalières.
 
"Nous voulons que les populations s’approprient le PUMA afin de savoir dorénavant qu’il faut compter avec ce programme", a-t-il conclu.
 
Pour sa part l’adjoint au gouverneur, chargé des affaires administratives, Ousseynou Mbaye, a indiqué que le PUMA va permettre aux populations des zones frontalières de pouvoir se sentir plus sénégalais au même titre que ceux vivant à l’intérieur du pays.
 
"Ce programme vise à résoudre les problèmes des zones frontalières qui sont confrontées à un certain nombre de difficultés notamment le manque d’équipements et d’infrastructures de base", a-t-il dit.
 
Le Programme d’urgence pour la modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) a été lancé en octobre 2016 pour contribuer au renforcement de la politique de gestion des zones et populations frontalières par la réalisation de projets multisectoriels pour le compte du gouvernement, indique un document remis à la presse.
 
Moussa Sow était accompagné par le président du comité de pilotage du PUMA, général Abou Thiam, de l’adjoint au gouverneur de Kaffrine, chargé des affaires administratives, Ousseynou Mbaye.
 
Etaient également présents l’adjoint au préfet de Kaffrine, Youssoupha Faye, le sous-préfet de Katakel et le maire de la commune de Médinatoul Salam 2, Moussa Alima Cissé.

MNF/ASB/OID