La fanfare de l’armée gambienne va participer à la journée de libre circulation à Karang (maire)
APS
SENEGAL-GAMBIE-INTEGRATION

La fanfare de l’armée gambienne va participer à la journée de libre circulation à Karang (maire)

Karang poste (Fatick), 9 fév (APS) - La fanfare de l’armée gambienne va participer à la journée de la libre circulation des personnes et des biens en Sénégambie prévue le 1er mars prochain, a annoncé, jeudi, le maire de la commune de Karang-poste, Dioguine Gomis.
 
"A l’occasion de cette journée de la libre circulation, la fanfare de l’armée gambienne va interpréter les hymnes nationaux du Sénégal et de la Gambie", a précisé M. Gomis à l’issue du Comité régional de développement (CRD) préparatoire consacré à cet événement. 
 
"En d’autres cérémonies par le passé, a-t-il ajouté, nous avons eu aussi à inviter cette fanfare, à Keur Samba Guèye, à Toubacouta ou encore à Karang poste". 
 
Selon le maire, "ce n’est pas la première fois que la fanfare de l’armée gambienne nous fait l’honneur de venir partager avec les populations sénégalaises des moments importants".
 
S’agissant de la journée, a-t-il souligné, "ce sera un moment de médiatisation de notre commune et nous permettra de raffermir davantage les liens qui existent déjà entre Karang poste et la Gambie, entre toutes les communes frontalières de la région de Fatick et nos frères et sœurs de la Gambie". 
 
’’Donc, c’est un jour que nous attendons particulièrement ici’’, a-t-il déclaré. Ila fait savoir que "le CRD en est déjà une illustration au vu de la forte mobilisation des populations de Fatick". 
 
Le maire de Karang Poste a assuré que "cette mobilisation va se multiplier davantage parce que cet événement sera vulgarisé encore d’ici le 1er mars". "Je pense que le jour J on aura une très belle manifestation’’, a dit Dioguine Gomis, relevant aussi "une forte mobilisation" des Gambiens pour la réussite de cette journée. 
 
"Le comité d’organisation mis en place par la commune a fait un tour en Gambie et a vu leur mobilisation pour cette journée. Donc, cela illustre que les choses ont beaucoup changé depuis l’année dernière de part et d’autre des deux pays depuis l’avènement du président Adama Barrow à la tête de la Gambie", s’est-il réjoui.
 
"Beaucoup de choses ont changé dans la circulation des personnes de part et d’autre de la frontière sénégalo-gambienne plus précisément au poste frontalier de Karang. Les gens se déplacent plus facilement entre les deux pays par rapport à l’époque de l’ancien président Yaya Jammeh", a-t-il commenté, ajoutant, que ce changement s’est traduit aussi dans "les échanges entre les communautés frontalières’’, 
 
L’édile de Karang poste a indiqué que depuis l’année dernière, sa commune a commencé à prendre part à la fête d’indépendance de la Gambie, une chose, qui selon lui, "était impensable il y a de cela quelques années".
 
"Les autorités frontalières des deux pays tiennent périodiquement aussi des réunions où les échanges portent sur la sécurité, ou encore sur la préparation de manifestations sportives", a-t-il renseigné. 
 
Compte tenu de tous ces paramètres, a-t-il estimé, ce regain des échanges entre les autorités et les communautés frontalières est l’illustration que "les populations vivent concrètement la Sénégambie". Selon lui, si il y a encore des difficultés, "c’est peut-être à un niveau central ou institutionnel". 
 
"C’est pourquoi, nous nous réjouissons de l’implication des autorités sénégalaises dans la tenue de cette journée de la libre circulation des personnes et des biens en Sénégambie à Karang car ceci va renforcer ses liens existants, mais aussi faciliter l’implantation de projets de développement transfrontalier", a-t-il soutenu. 
 
’’Au niveau communautaire, a-t-il dit, nous étions déjà dans ce processus, maintenant si les hautes autorités étatiques des deux pays nous rejoignent dans ce combat de rapprochement, on ne fait que s’en féliciter". 
 
Le CRD préparatoire de la journée de la libre circulation des personnes et des biens en Sénégambie a été présidé par le gouverneur de la région Souleymane Ciss en présence du directeur de cabinet du ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, El Hadj Tanor Gning, des chefs de services régionaux et des élus locaux de la région. 
 
Cette rencontre vise à raffermir l’engagement politique des autorités sénégalaises pour l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens au sein de la CEDEAO, en particulier entre le Sénégal et la Gambie à travers une sensibilisation des acteurs des deux pays sur les enjeux dans ce domaine, indique un document remis à la presse.

AB/ASB/PON