L’IRA annonce une investigation de l’UE sur les présumées tortures sur ses militants (président)
APS
SENEGAL-MAURITANIE-SOCIETE

L’IRA annonce une investigation de l’UE sur les présumées tortures sur ses militants (président)

Dakar, 29 sept (APS) – Le président de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), Biram Ould Dah Abeid, a annoncé, jeudi à Dakar, le lancement d’une investigation par l’Union européenne (UE) sur les tortures dont auraient été victimes 13 de ses membres en Mauritanie.
 
’’L’Union européenne a amorcé de manière solennelle, une investigation sur la torture qui a été infligée aux 13 membres du mouvement de IRA qui ont été incarcérés ces dernier temps et condamnés à des lourdes peines de prisons’’, a-t-il déclaré au cours d’un point de presse.
 
"Nos membres, a-t-il rappelé, ont été condamnés [...] pour délit d’opinion [...] à des lourdes peines, allant de 3 à 15 ans de prison". Il a déploré ainsi le fait que "tous ceux qui franchissent la ligne rouge tracée par le pouvoir sont inquiétés par beaucoup de représailles".
 
Ces militants non pas seulement été torturés mais transférés à Bir-Moghein, dans l’extrême nord du pays. 
 
 ’’Nous avions entamé une démarche de crimes contre l’humanité et nous sommes très avancés dans la compilation du dossier, que nous allons présenter aux instances judiciaires internationales’’, a-t-il annoncé.
 
Il a expliqué que sa démarche consiste à pousser la société civile africaine à mener des combats visant à amener les Etats à prendre les décisions qu’il faut pour mettre fin à la situation en Mauritanie. 
 
Pour le représentant de la RADDHO, Aboubacry Mbodj, cette situation ne doit pas laisser insensible l’opinion. D’où l’initiative de son organisation de porter le combat que mène l’IRA au niveau international. 
 
’’Nous allons continuer le combat même au niveau des Etats africains et lutterons pour que ces crimes ne restent pas impunis’’, a-t-il poursuivi.

AMN/ASG