L’ANER souhaite la mise en place d’infrastructures de contrôle des équipements solaires
APS
SENEGAL-ENERGIE

L’ANER souhaite la mise en place d’infrastructures de contrôle des équipements solaires

Dakar, 25 oct (APS) - Le directeur général de l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER), Djiby Ndiaye a souligné, mercredi à Dakar, la nécessité de doter le Sénégal d’infrastructures de qualité, de laboratoires capables de contrôler les équipements et les installations solaires. 
 


’’Il faut penser à mettre en place des infrastructures de qualité, des laboratoires qui seront capables de contrôler d’abord les équipements mais également les installations solaires", a dit Djiby Ndiaye, invité de la rédaction de l’APS.

 
M. Ndiaye a fait noter que sa structure travaille actuellement avec l’Union européenne sur un projet d’installation de quatre laboratoires qui devraient aider à tester les équipements solaires.
 
Par ailleurs, le directeur général de l’ANER a aussi souligné l’importance de la formation et du contrôle qualité, estimant que "c’est une grande préoccupation car les deux permettent de résoudre certaines difficultés rencontrées".
 
’’Quand on reçoit des matériels, nous avons des fiches techniques, des certifications mais nous n’avons aucun moyen de vérifier si ce qui est écrit est vrai ou faux’’, a fait valoir le DG de l’ANER. 
 
C’est pourquoi, a-t-il relevé, ’’l’ANER a déjà formé à 44 techniciens, et des écoles de formation ont mis en place un master universitaire des ingénieurs techniciens en énergies renouvelables’’.
 
M. Ndiaye a aussi rappelé que l’année dernière son Agence avait offert 11 kits pédagogiques à des écoles de formation professionnelle dans l’optique de participer à l’aspect pratique de la formation des étudiants. 
 
’’Nous veillons à la formation et à ce que les techniciens du Sénégal soient en mesure de dimensionner, d’installer, d’extrader et de maintenir les installations solaires’’, a-t-il poursuivi.
 

AMN/PON