Football : le Casa Sports récuse des arbitres de Tambacounda et appelle à l’apaisement
APS
SENEGAL-SPORTS

Football : le Casa Sports récuse des arbitres de Tambacounda et appelle à l’apaisement

Ziguinchor, 4 fév (APS) – Le Casa Sports de Ziguinchor a officiellement adressé une note à la Commission centrale des arbitres (CCA) du Sénégal et à la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) pour récuser des arbitres de Tambacounda, qui ont officié lors de son match contre l’AS Pikine, a annoncé mardi son président, Seydou Sané.
 
Des échauffourées ont eu lieu à la fin du match entre l’AS Pikine et le Casa Sports (1-1), dimanche dernier, au stade Alassane-Djigo de Pikine.
 
L’incident a eu lieu à la suite d’un pénalty sifflé contre le club fanion du Sud, lors de ce match de la huitième journée de la Ligue 1. 
 
‘’Le pénalty sifflé par Youssouph Signaté de la Commission régionale des arbitres (CRA) de Tambacounda a été à l’origine des échauffourées (…). Pour éviter des débordements de ce genre à l’avenir, le Casa Sports souhaite que M. Signaté et ses collègues de la CRA de Tambacounda n’officient plus comme arbitres lors des matchs du Casa Sports’’, écrit le club ziguinchorois dans sa lettre de récusation reçue à l’APS.
 
Ses responsables dénoncent dans cette correspondance une ‘’accumulation de faits qui attestent un acharnement des arbitres de la CRA de Tambacounda contre le Casa Sports’’.
 
Le club de Ziguinchor affirme avoir été victime d’un arbitrage partisan en 2012 et en 2017.
 
‘’Mais nous ne voulons pas insister sur les faits que tout le monde connait (…) Nous ne voulons pas insister sur un jugement pour accuser un tel ou un tel autre. Nous voulons juste appeler à l’apaisement’’, a commenté Seydou Sané, le président du Casa Sports, lors d’une conférence de presse au siège du club.
 
‘’Je suis prêt à rencontrer le président de l’AS Pikine. Le président du comité Allez Casa est prêt à rencontrer le président du comité des supporters de Pikine’’, a promis M. Sané, ajoutant que ‘’tout le monde doit travailler à apaiser la situation’’.
 
Il a dit, en présence de plusieurs responsables du club, que 23 blessés ont été dénombrés (13 filles et 10 garçons) dans les rangs du Casa Sports, dont un agent administratif du club, après les heurts du stade Alassane-Djigo.
 
‘’Sûrement Pikine aussi a enregistré des blessés (…) Notre football n’a pas besoin de cela. Ce sont de images regrettables, qui [ont été diffusées] en direct [par] une chaîne de télévision nationale’’, a déploré Seydou Sané.

MTN/ESF/MD