Incendie d’un puits de gaz à Gadiaga : Abdou Karim Sall rassure les populations riveraines
APS
SENEGAL-ENERGIE-ENVIRONNEMENT

Incendie d’un puits de gaz à Gadiaga : Abdou Karim Sall rassure les populations riveraines

Gadiaga, 21 déc (APS) - Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a donné lundi des assurances selon lesquelles l’incendie déclaré samedi dans un puit de gaz situé à Gadiaga, dans la région de Thiès, ne présente pas de risques pour les populations riveraines.

Le test d’un ancien puits de gaz naturel dénommé SA2, qui n’était plus productif, s’est soldé par une découverte de gaz, à environ 200m des concessions du village de Dieuleuk à Gadiaga, dans la commune de Notto Gouye Diama. 
 
Au moment où les techniciens essayaient de maitriser la fuite de gaz, samedi, il s’est produit un blow-out (explosion), sous l’effet de la pression et de l’oxygène. 
 
Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, qui rentrait lundi de Khondio, a fait un crochet à Gadiaga, pour se rendre compte de l’impact environnemental de cet incendie.

Les flammes de 4 à 5m de haut étaient encore vivaces, lors de la visite du ministre, mais il assure que l’incendie ne présente ’’aucun risque pour les populations’’.
 
Abdou Karim Sall a salué le dispositif sécuritaire mis en place autour du site pour éviter que des gens s’en approchent.
 
Le SA2 est un des 16 puits exploités depuis le début des années 2001 par la plateforme de la société Fortesa en consortium avec Petrosen.
 
Le ministre de l’Environnement, citant les techniciens du site, assure qu’il n’y a aucun risque d’explosion dès lors que tout le combustible qui sort du puits est consumé au fur et à mesure.
 
Selon lui, des experts en la matière ont déjà été contactés.
 
Il a toutefois indiqué ne pas pouvoir se prononcer sur un délai pour l’extinction des flammes, qui dépendra selon lui de l’expertise et des moyens qui seront mobilisés.
 
Selon El Hadji Baldé, directeur de la production de Fortesa, un membre de l’équipe d’experts de Haliburton est déjà au Sénégal et sera incessamment sur le site pour évaluer tous les équipements nécessaires à l’opération d’extinction.
 
’’La quantité de gaz consumée depuis le début de l’incendie est estimée entre 300 et 500 mètres cubes’’, d’après les estimations du directeur de production de Fortesa.
 
 
 
 

ADI/BK