Habib Faye,
APS
SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE-REACTION

Habib Faye, "un grand artiste au talent pur", selon Abdoulatif Coulibaly

Dakar, 25 avr (APS) - Le Sénégal perd, avec le décès de Habib Faye, "un grand artiste au talent pur qui a marqué de son empreinte la production musicale" du pays, selon le ministre de la Culture présentant le défunt comme "une des figures de proue de la musique sénégalaise". 
 
Le bassiste et musicien sénégalais Habib Faye est décédé ce matin à Paris, des suites d’une maladie, rapporte mardi la Radio futurs médias (RFM, privée). Le défunt compositeur et producteur, décédé à l’âge de 54 ans, a été partenaire de Youssou N’Dour pendant plus d’un quart de siècle, au sein du Super Etoile. Il est membre d’une fratrie qui a marqué la musique sénégalaise.
 
"Artiste multi-instrumentiste, compositeur doué et arrangeur ingénieux, Habib Faye servi par un génie créatif inépuisable, a beaucoup apporté à la réalisation d’albums de différentes générations d’artistes-musiciens au Sénégal et en Afrique", salue Abdou Latif Coulibaly dans un communiqué reçu à l’APS.
 
Habib Faye, ajoute-t-il, "abreuvé depuis son jeune âge aux sources d’un foyer que Dieu a nanti d’instrumentistes doués, était depuis longtemps entré dans la légende artistique sénégalaise en étant une locomotive du Super Etoile, formation contribuant avec brio à l’expression internationale de notre patrimoine musical".
 
Le ministre de la Culture a exprimé, au nom du président de la République, du gouvernement du Sénégal et en celui de la communauté artistique et culturelle, ses condoléances sincères à ‘’la famille éplorée et au peuple sénégalais’’.
 
Habib Faye, bassiste du Super Etoile de Youssou N’Dour avant d’entamer une carrière solo, était de son vivant considéré comme l’un des musiciens les plus doués de sa génération. 
 
Il est décédé mercredi à Paris, à l’âge de 54 ans, des suites d’une maladie.


OID/ASB