La situation nutritionnelle des nourrissons loin d’être ’’préoccupante’’ à Fatick (acteur)
APS
SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE

La situation nutritionnelle des nourrissons loin d’être ’’préoccupante’’ à Fatick (acteur)

Fatick, 12 oct (APS) – Alioune Badara Fall, responsable de la Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM) dans le centre du pays, a estimé que la situation nutritionnelle des enfants de 0 à 23 mois était loin d’être préoccupante dans la région de Fatick.

‘’La situation nutritionnelle des enfants de O à 23 mois de la région de Fatick n’est pas préoccupante, notamment dans les 31 communes de la région où la CLM intervient’’, a-t-il dit vendredi au terme d’une réunion d’évaluation du Comité régional de suivi du Programme de renforcement de la nutrition (PRN).

‘’Les derniers résultats des enquêtes EDS que nous avons, mais aussi les résultats que nous produisons sur le terrain en termes d’interventions communautaires nous permettent de dire aujourd’hui au mois d’octobre 2019 que la situation nutritionnelle de ces enfants dans la région de Fatick est maitrisée’’, a-t-il ajouté.

‘’L’indicateur gain de poids adéquat se comporte très bien enfants, ils gagnent du poids. De même que l’indicateur insuffisance pondérale des enfants de cette tranche d’âge également n’est pas à un seuil critique’’, a-t-il expliqué.

‘’Donc, a-t-il souligné, ces deux indicateurs nous permettent aujourd’hui de dire que la situation nutritionnelle de ces enfants est en dessous des seuils critiques qui permettent de s’alerter par rapport à la malnutrition’’.

‘’Elle est maitrisée, au niveau de la région, mais et il faut faire des efforts pour conserver ces acquis’’, a toutefois suggéré le responsable de la zone centre de la CLM.

L’adjoint du gouverneur de la région de Fatick chargé du développement, El Hadj Malick Sémou Diouf, s’est félicité des résultats obtenus par la CLM dans le renforcement des moyens de résilience des couches vulnérables à la nutrition (enfants, femmes enceintes et allaitantes).

Il a appelé à une meilleure prise en charge de la lutte contre la malnutrition en assurant de manière systématique une remontée des difficultés à l’autorité pour que des correctifs soient apportés.

L’adjoint du gouverneur de Fatick a également souligné la nécessité de promouvoir une lutte multisectorielle contre la malnutrition par le renforcement de la collaboration en la CLM et les services techniques de l’élevage, de l’agriculture, du service d’hygiène, de l’action sociale ou encore du développement communautaire.

Le Comité régional de suivi du PRN a effectué un peu plutôt une visite au niveau du village de Yenguélé (Niakhar), un site de nutrition, pour vérifier l’impact des réalisations de la CLM mais aussi prendre contact avec les bénéficiaires.

Le Programme de renforcement de la nutrition (PRN) est un programme du gouvernement du Sénégal qui vise à améliorer la croissance des enfants de 0 à 5 ans, des femmes enceintes et allaitantes vivants dans les zones urbaines ou rurales pauvres du Sénégal.

AB/AKS