Iles du Saloum : l’IA pour une plus grande scolarisation et le maintien des garçons à l’école
APS
SENEGAL-EDUCATION-GENRE

Iles du Saloum : l’IA pour une plus grande scolarisation et le maintien des garçons à l’école

Fatick, 25 sept (APS) - L’inspection d’académie de Fatick milite pour la promotion de la scolarisation des garçons et leur maintien à l’école dans les Iles du Saloum, certains établissements de cette zone se caractérisant par un faible ratio d’élèves garçons en comparaison du nombre de filles inscrites.

Cette situation s’explique par les succès enregistrés dans cette zone par les campagnes pour la promotion de la scolarisation des filles, mais également par l’importance de l’émigration clandestine dans cette zone, selon l’inspecteur d’académie de Fatick, Mamadou Niang
 
Il s’entretenait avec des journalistes, mardi, au terme d’un comité régional de développement (CRD) portant sur les préparatifs de la rentrée scolaire 2019.
 
"Le problème au niveau de certains établissements des Iles du Saloum et dans certaines localités du département de Foundiougne, c’est qu’on a des écoles où on a beaucoup plus d’élèves filles que de garçons", a déploré l’inspecteur d’académie de Fatick.
 
"Les tendances que nous avons dans toutes les salles de classe des écoles des Iles du Saloum, c’est en moyenne 75% de filles et 25% de garçons", ce qui montre "aussi que la scolarisation des filles a été un succès dans ces zones", selon l’IA. 
 
Une autre explication de ces écarts du ratio tient au fait que de l’avis des autorités locales et des chefs de villages des zones insulaires, les garçons "désertent les classes au profit de l’émigration clandestine mais également au profit des écoles arabes ou écoles franco-arabes". 
 
Selon l’IA de Fatick, "si on arrive à cette portion pour les filles, c’est parce que du bon travail a été fait du côté des filles. Maintenant, il nous faut aussi travailler pour la scolarisation et le maintien des garçons dans les écoles des Iles du Saloum. 
 
 

AB/BK