Fatick : l’ANAM présente un projet de ’’désenclavement interne’’ d’une cinquantaine d’iles
APS
SENEGAL-TRANSPORT

Fatick : l’ANAM présente un projet de ’’désenclavement interne’’ d’une cinquantaine d’iles

Fatick, 6 juil (APS) - L’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM) a présenté jeudi au cours d’un Comité régional de développement (CRD) un projet de ’’désenclavement interne’’ ciblant une cinquantaine d’iles du Saloum, a constaté l’APS.
 

’’Le projet repose sur trois composantes dont la première est l’ identification et l’aménagement de voies navigables, la construction d’aires d’accostage’’, a souligné le directeur des projets de l’ANAM, Maguéye Gueye dans son exposé. 
 
’’La deuxième composante est basée sur la construction d’ouvrages d’accostage, des infrastructures de réception des marchandises et des passagers’’, a-t-il poursuivi.
 
En présence du gouverneur de la région de Fatick, Souleymane Cissé, des autorités administratives et des élus des zones concernées par le projet, il a ajouté que la troisième composante du projet repose sur l’acquisition des embarcations adaptées aux besoins des populations.
 
L’enclavement des iles pose d’énormes difficultés aux populations insulaires, a t-il rappelé.
 
’’Elles se déplacent entre iles par des pirogues inadaptées, surchargées, à l’origine de beaucoup de drames. Le transport dans ces zones se fait souvent dans des conditions qui ne respectent pas la sécurité’’, a-t-il déploré. 
 
Avec le nouveau projet et conformément à la volonté du chef de l’Etat de désenclaver les iles, il s’agit ’’de doter les populations locales de moyens de transport fluviomaritimes modernes, construire des quais d’accostage, des hangars, des gares maritimes pour les passagers selon l’importance économique de chaque zone ou pôles identifiés’’, a-t-il souligné.
 
Pour cela, a-t-il expliqué, ’’nous avons décidé de diviser la cinquantaine d’iles du Saloum en trois pôles composés chacun d’une quinzaine à une vingtaine d’iles’’. 
 
’’Certaines iles économiquement dynamiques de ces pôles en rapport avec les populations locales seront retenues pour abriter les futurs hangars ou gares maritimes prévus’’, a-t-il ajouté.
 
Il a indiqué que le projet a retenu comme moyens de transport pour remplacer les pirogues traditionnelles des pirogues modernes d’une capacité de 50 passagers maximum et 2 tonnes de fret mais aussi avec des dimensions de 17,8 mètres de long et 3,55 mètres de large.
 
Les participants et les maires des communes des zones insulaires présents au CRD ont soulevé quelques préoccupations et remarques tout en saluant le projet.
 
L’ANAM a pour partenaire dans ce projet la Société des Infrastructures et de réparation navale (SIRN). 
 
AB/OID