Gendarmerie : Augustin Tine conseille le
APS
SENEGAL-ARMEES

Gendarmerie : Augustin Tine conseille le "sens de l’honneur" aux nouveaux sous-officiers

Fatick, 5 oct (APS) – Le ministre des Forces Armées, Augustin Tine, a recommandé jeudi le "sens de l’honneur’’ et la "conduite exemplaire’’ aux 120 élèves gradés et aux 990 élèves gendarmes nouvellement diplômés de l’Ecole des sous-officiers de la gendarmerie nationale (ESOGN) de Fatick (centre).
 
Il présidait la cérémonie de remise des diplômes de ces deux promotions de l’ESOGN.
 
’’La population attend de vous un comportement respectueux et exempt de tout reproche. Chers élèves, vous épousez une carrière aussi noble qu’exaltante. Cultivez le sens de l’honneur et la conduite exemplaire à tout moment’’, a conseillé M. Tine aux récipiendaires, les invitant à ’’donner le meilleur’’ d’eux-mêmes dans l’exercice de leur métier.
 
Augustin Tine a aussi appelé les récipiendaires à s’inspirer des qualités de leurs parrains. Ces derniers ont servi leur pays ’’avec courage et dévouement’’, selon le ministre des Forces armées.
 
La cérémonie de remise des diplômes s’est déroulée dans l’enceinte de l’ESOGN, en présence des autorités militaires et paramilitaires, des autorités administratives de la région de Fatick, des parents et amis des récipiendaires.
 
La huitième promotion des élèves gradés de l’ESOGN comprend 120 membres, dont 10 filles, qui ont entamé la formation le 5 novembre 2016, à la suite d’’’une sélection rigoureuse’’, selon le lieutenant-colonel Davy Mané, commandant de cette école de gendarmerie.
 
Le défunt maréchal des logis Cheikh Ngary Diagne, né en 1956 à Gossas (Fatick), est le parrain de cette promotion. Il a passé 26 ans de ’’service effectif’’ à la gendarmerie. Cheikh Ngary Diagne est décédé en 2005.
 
La 49ème promotion d’élèves gendarmes de l’ESOGEN, elle, est constituée de 990 stagiaires, dont 58 filles.
 
’’Dans cette promotion, 932 élèves gendarmes ont servi dans les armées au moins pendant 18 mois. Soixante-trois élèves sont issus du concours direct. Ils ont été recrutés sur la base de profils professionnels qui intéressent la gendarmerie nationale’’, a expliqué le lieutenant-colonel Davy Mané. 
 
Cette promotion a eu comme parrain le gendarme Boubacar Seydi. Ce natif de la ville de Thiès (ouest) en 1956 a effectué 23 ans de ’’service effectif’’ à la gendarmerie. Il est décédé en 2005, à Touba Mouride (sud), selon le commandant de l’ESOGN.

AB/ESF/BK