Fadel Barro et Pierre Sané intègrent une plateforme africaine de protection des lanceurs d’alerte
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ORGANISATIONS

Fadel Barro et Pierre Sané intègrent une plateforme africaine de protection des lanceurs d’alerte

Dakar, 21 avr (APS) – Deux militants de premier plan de la société civile sénégalaise, Fadel Barro et Pierre Sané, ont rejoint les instances de la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF), a-t-on appris mardi de cette organisation.
 
‘’La nomination de Fadel Barro comme coordinateur pour l’Afrique de l’Ouest et l’arrivée de Pierre Sané au conseil d’administration témoignent du rapprochement qui s’opère entre activisme citoyen et lancement d’alerte (...). Les deux activistes sont des membres éminents de la société civile ouest-africaine’’, écrit la PPLAAF dans un communiqué reçu à l’APS.
 
Fadel Barro, journaliste de formation, fait partie des membres fondateurs du mouvement sénégalais Y’en a marre.
 
Pierre Sané, fondateur et président de l’Institut Imagine Africa, a été sous-directeur général de l’Unesco pour les sciences sociales et humaines, de 2001 à 2010. Il a été secrétaire général d’Amnesty International, de 1992 à 2001.
 
‘’L’arrivé de ces deux personnalités est une occasion unique pour promouvoir la protection des lanceurs d’alerte en Afrique de l’Ouest, représenter leurs intérêts et [aller vers la] mise en œuvre de réformes ambitieuses en matière de protection des lanceurs d’alerte’’, explique la PPLAAF.
 
La plateforme a pour objectif de ‘’faire du plaidoyer’’ et d’‘’engager des litiges stratégiques’’ au nom des lanceurs d’alerte, ‘’lorsque leurs révélations traitent de l’intérêt général des citoyens africains’’.
 
‘’Un lanceur d’alerte est une personne qui révèle des informations concernant des actes illégaux, illicites ou contraires à l’intérêt général, dont il a été témoin, notamment dans le cadre de son travail’’, explique la PPLAAF.
 
Les lanceurs d’alertes ‘’sont régulièrement menacés ou poursuivis par les personnes ou les organisations visées par leurs révélations’’, ajoute-t-elle.


OID/ESF/ASG