Exportations en repli en décembre, importations en hausse (ANSD)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Exportations en repli en décembre, importations en hausse (ANSD)

Dakar, 8 fev (APS) - Les exportations du Sénégal sont évaluées en décembre 2017 à 101,5 milliards de FCFA contre 110,1 milliards de FCFA, soit un repli de 7,8%, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). 
 
"Cette évolution est expliquée par le fléchissement des expéditions d’engrais (-77,3%), de produits pétroliers (-74,9%), de bouillons (-30,0%) et de poissons frais de mer (-35,6%)", explique l’agence, dans son bulletin mensuel du commerce extérieur. 
 
Le document consulté par l’APS note cependant que "le relèvement des ventes à l’extérieur de phosphates (2,0 milliards de FCFA contre 0,2 milliard de FCFA au mois précédent) et d’or non monétaire (+21,1%) a amoindri cette baisse". 
 
Par rapport au mois de décembre 2016, les exportations ont connu une hausse de 22,3%, indique le bulletin, ajoutant que leur cumul à fin décembre 2017 est ressorti à 1486,4 milliards de FCFA contre 1371,2 milliards de FCFA pour la période correspondante de 2016, soit une progression de 8,4%.
 
Ces exportations ont porté essentiellement sur l’or non monétaire (24,8 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (7,8 milliards de FCFA), le ciment (6,2 milliards de FCFA), l’acide phosphorique (4,6 milliards de FCFA) et les produits pétroliers (3,9 milliards de FCFA).
 
Elles sont aussi principalement orientées vers la Suisse (21,0%), le Mali (13,7%), les Emirats Arabes Unis (5,7%), la Côte d’Ivoire (5,0%) et l’Inde (5,0%).
 
Concernant les importations, elles sont ressorties à 312,1 milliards de FCFA contre 299,6 milliards de FCFA le mois précédent, soit une hausse de 4,2%. 
 
"Ce relèvement est essentiellement dû à celui des achats extérieurs de blé (+47,2%), de produits chimiques (+27,4%), de fruits et légumes (+20,5%) et de produits pétroliers finis (+10,3%)", explique l’ANSD. 
 
Toutefois, le repli des importations de tabac brut et fabrique (-84,9%) et d’autres machines et appareils (-21,7%) a amoindri cette hausse, indique encore l’agence, soulignant que comparées au mois de décembre 2016, les importations se sont relevées de 73,5%. 
 
"Leur cumul à fin décembre 2017 s’est chiffré à 3536,5 milliards de FCFA contre 2977,5 milliards de FCFA pour la période correspondante de 2016, soit une progression de 18,8%", mentionne la publication.
 
Elle note qu’au cours de la période sous revue, les principaux produits importés sont les produits pétroliers finis (34,9 milliards de FCFA), l’huile brute de pétrole (34,3 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (25,7 milliards de FCFA), le riz (13,0 milliards de FCFA) et les métaux communs (12,5 milliards de FCFA).
 
Selon le bulletin, les principaux fournisseurs du Sénégal, au cours de la période sous revue, sont la France (15,0%), le Nigeria (11,6%), la Chine (9,6%), les Pays-Bas (7,0%) et l’Inde (6,5%). 
 
Il signale que le solde commercial en décembre 2017 est ressorti à -210,5 milliards de FCFA contre -189,5 milliards de FCFA au mois précédent. 
 
"Cette détérioration du solde résulte du déficit vis-à-vis du Nigeria (-34,4 milliards de FCFA contre +1,0 milliard de FCFA au mois précédent) et des Emirats Arabes Unis (-0,7 milliard de FCFA contre +5,2 milliards de FCFA au mois précédent) et de la réduction de l’excédent du solde vis-à-vis du Mali (+12,4 milliards de FCFA contre +19,5 milliards de FCFA au mois précédent)", explique-t-on. 
 
Cependant, note l’agence, "elle a été atténuée par la réduction du déficit vis-à-vis de la France (-42,4 milliards de FCFA contre -57,4 milliards de FCFA au mois précédent) et de la Chine (-28,8 milliards de FCFA contre -36,6 milliards de FCFA au mois précédent)".
 
Le Bulletin signale que le cumul des soldes commerciaux à fin décembre 2017 s’est établi à -2050,1 milliards de FCFA contre -1606,3 milliards de FCFA pour la période correspondante de 2016.


OIDASG/ASB