Exploitation gaz : Kosmos Energy salue l’accord signé entre Dakar et Nouakchott
APS
SENEGAL-MAURITANIE-ENERGIE

Exploitation gaz : Kosmos Energy salue l’accord signé entre Dakar et Nouakchott

Dakar, 12 fév (APS) – La compagnie américaine Kosmos Energy salue l’Accord de coopération intergouvernemental (ACI) signé, vendredi à Nouakchott, par le Sénégal et la Mauritanie portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA) qui se trouve à la frontière maritime entre les deux pays, indique un communiqué reçu à l’APS.

 
"Kosmos confirme aujourd’hui que les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal ont signé un Accord de coopération intergouvernemental (ACI), permettant que le développement de Tortue, un gisement transfrontalier de gaz naturel, continue d’avancer", précise le texte.
 
La signature a eu lieu lors de la visite officielle de deux jours du président sénégalais Macky Sall à Nouakchott, sur invitation de son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz.
 
"Avec l’entrée en vigueur de cet accord, Kosmos prévoit une décision finale d’investissement (DFI) pour le projet de Grand Tortue vers la fin 2018, avec pour objectif une mise en production en 2021", annonce la société américaine dans le communiqué.
 
"Kosmos félicite la Mauritanie, le Sénégal, et leurs ministères et sociétés pétrolières nationales respectifs, d’avoir travaillé ensemble très fructueusement pour parvenir à un accord qui permet de développer leurs ressources gazières partagées rapidement et efficacement au bénéfice des deux pays", a commenté le président-directeur général de Kosmos, Andrew G. Inglis, cité par la même source.
 
Selon lui, "le concept novateur d’une unité flottante de GNL à proximité des côtes, qu’on utilise pour Tortue, positionne le développement en tant que projet de GNL entièrement nouveau parmi les moins coûteux au monde". 
 
"Nous avons hâte de travailler avec BP et avec nos partenaires, les deux sociétés pétrolières nationales, pour continuer le processus de l’ingénierie de base, qui permettra la prise d’une décision finale d’investissement vers la fin 2018", a indiqué le PDG de Kosmos Energy.
 
Le communiqué explique que l’ACI a été élaboré en adoptant les pratiques exemplaires de l’industrie en matière de développement des ressources transfrontalières, basées sur le Traité Frigg de 1976, accord historique entre le Royaume-Uni et la Norvège. 
 
"L’accord entre la Mauritanie et le Sénégal prévoit le développement du gisement de Tortue par le biais d’une unitisation transfrontalière, avec une répartition égale de départ (à 50/50) des ressources et des revenus, et un mécanisme pour futures re-déterminations des participations sur la base de la production effective et d’autres données techniques", lit-on dans le document.
 
Kosmos avait terminé, début 2016, sa première phase d’exploration au large de la Mauritanie et du Sénégal, une campagne qui s’est soldée par des découvertes de pétrole et de gaz (champs Tortue, Marsouin et Teranga).
 
Le champ gazier Grand Tortue/Ahmeyim, découvert en janvier 2016, est considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Il est à cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne.
 
La compagnie pétrolière américaine a annoncé en février l’acquisition par British Petroleum (BP) de 49,99 % des actions de sa société affiliée opérant dans l’exploration et l’exploitation de gisements d’hydrocarbures au Sénégal.
 

ASB/PON