Environ 61,004 milliards pour l’usine de Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval KMS3
APS
SENEGAL-FRANCE-HYDRAULIQUE

Environ 61,004 milliards pour l’usine de Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval KMS3

Dakar, 23 sept (APS) - Le gouvernement français compte mettre à la disposition du Sénégal, par le biais de l’Agence française de développement (AFD), une contribution financière destinée au projet de ‘’réalisation d’une usine de traitement d’eau potable à Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval KMS3’’ d’un montant de 93 millions d’euros, soit environ 61,004 milliards de FCFA.



Cette convention sera signée ce vendredi à Dakar dans le cadre de la visite du Premier ministre français Manuel Valls. Le document sera paraphé par Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et M. Rémy Rioux, Directeur général de l’AFD, en présence de Laurence Hart, Directrice de l’AFD à Dakar et Charles Fall, Directeur général de la SONES.


Dans un communiqué reçu à l’APS, la Primature indique que quatre autres partenaires techniques et financiers-Banque mondiale, Banque africaine de développement, Banque européenne d’Investissement et Banque islamique de développement-viendront compléter le coût global du projet, qui s’élève à 416 millions d’euros, soit environ 272,878 milliards de FCFA.


Selon le document, ‘’l’objectif de ce projet est de procéder à une extension de la capacité du système d’Adduction du Lac de Guiers à travers une bonne alimentation de la capitale (Dakar) en eau potable qui souffre de l’absence de ressource suffisante et d’une croissance démographique, plus importante que prévue ces dernières années’’.


Il ‘’permettra de contribuer à un service d’eau potable sûr, en permettant aussi un accès universel dans la capitale sénégalaise par un renforcement et une extension du réseau de distribution et de consolider la régulation du secteur et la capacité des acteurs’’.


Le projet comportera quatre composantes, dont une première ‘’Infrastructures de production’’ qui comporte ‘’une station de traitement d’eau potable et de pompage sur le site existant de Keur Momar Sarr, d’une capacité de 100.000 m 3 /j, avec un dimensionnement des ouvrages de génie civil de la prise d’eau et de la station de traitement à 200 000 m 3 /j permettant de sécuriser la production jusqu’en 2025.../…’’.


Dans la composante dite ‘’Infrastructures de transfert’’, il y a ‘’des ouvrages de transfert d’eau permettant l’adduction de l’eau potable
produite de la station KMS 3 jusqu’à Dakar, dimensionnés pour une capacité maximale de 200 000 m 3 /j’’.


La composante 3 ‘’Infrastructures de distribution’’ est relative au renforcement des réseaux d’adduction secondaires et de distribution dans la région de Dakar, mais aussi à la mise en œuvre de branchements sociaux et d’extensions du réseau à Dakar et dans les autres localités desservies par les conduites ALG.


En fin, la composante ‘’Gestion de projet, audit et renforcement de capacités’’ concerne ‘’le financement de l’unité de gestion de projet (UGP), de l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) ainsi que de l’audit de l’utilisation du financement’’’.

OID/ASG