Enlèvements d’enfants :
APS
SENEGAL-SOCIETE-REACTION

Enlèvements d’enfants : "aucune facilité ne sera accordée aux malfaiteurs" (Macky Sall)

Dakar, 23 mars (APS) – "Aucune facilité" ne sera accordée aux personnes impliquées dans les enlèvements d’enfants, a promis le chef de l’Etat, Macky Sall, assurant que le gouvernement prendra "toutes les mesures qu’exigent la situation".
 
"Aucune facilité ne sera accordée à ces malfaiteurs et le Sénégal se mobilisera encore plus que par le passé encore une fois pour mettre un terme à cette vague d’assassinats et de rapts d’enfants. C’est ignoble et inacceptable et le Sénégal ne saurait accepter cela", a-t-il notamment dit.
 
Le président Sall s’entretenait avec la RFM (privée), en duplex à Kigali (Rwanda) où il a pris part mercredi au sommet de l’Union africaine (UA) sur la signature de l’accord-cadre de la Zone de libre-échange économique continentale (ZLEC).
 
"J’ai appris avec beaucoup de consternation et de douleur ces rapts d’enfants suivis de meurtres. J’ai donné des instructions fermes au ministre de l’Intérieur et au ministre des Forces armées pour que tous les services de sécurité et de renseignement puissent se mobiliser pour traquer ces malfaiteurs et les traduire devant la justice", a annoncé Macky Sall.
 
Le chef de l’Etat a promis que le gouvernement prendra "toutes les mesures qu’exige la situation", rappelant avoir récemment institué un ministère en charge de la Petite enfance. 
 
"Mais ce qui est en jeu, c’est la défense et la protection des enfants et de veiller à ce que la législation soit revisitée et aussi de sensibiliser tous les acteurs pour que toutes les mauvaises pratiques infligées aux enfants soient bannies", a estimé Macky Sall.
 
"Au besoin, s’il faut légiférer nous le ferons pour adapter davantage la législation au contexte actuel", a-t-il répondu à l’interpellation sur l’efficacité des directions et agences de l’Etat dédiées à la protection des enfants.
 
La police nationale a annoncé mardi dernier "des mesures fortes de sécurité" pour venir à bout des enlèvements répétés d’enfants enregistrés ces dernières semaines au Sénégal, promettant de traquer et de mettre à la disposition de la justice les délinquants à l’origine de ce phénomène.
 
Le cas le plus récent est survenu lundi à Rufisque, dans la région de Dakar, où un enfant de 28 mois, disparu quatre jours, a été retrouvé mort, emballé dans un sachet en plastique.
 
"Nous rassurons tout le monde pour leur dire que notre objectif, c’est de mettre fin à ce phénomène qui hante le sommeil de certains Sénégalais", avait décalré le directeur de la Sécurité publique, Abdoulaye Diop, lors d’une conférence de presse.
 
Le commissaire Diop a évoqué deux meurtres d’enfants à Touba et Rufisque, cinq tentatives d’enlèvements à Matam (nord), Grand Yoff et Rufisque, dans la région de Dakar.

ASB/OID