Economie et politique à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Economie et politique à la Une

Dakar, 9 juin (APS) – Les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) abordent, entre autre sujets, l’éonomie et la politique. 
 
Enquête ouvre ses colonnes au représentant-résident du FMI à Dakar. Dans cet entretien, Mesmin Koulet-Vickot, également représentant-résident du FMI pour la Beceao revient, ’’pour sa première sortie médiatique, après 7 mois à Dakar, sur les détails du dernier financement accordé au Sénégal, les récentes actualités économiques notamment le débat sur l’annulation de la dette, le niveau d’endettement du Sénégal et le débat sur l’opération de rétrocession des réserves de change de la Bceao’’.
 
Selon Mesmin Koulet-Vickot, ’’le Sénégal a la capacité de continuer à rembourser sa dette. Le risque de surendettement est modéré, avec des marges limitées à court terme pour absorber le choc’’.
 
En économie toujours, Walfadjri s’inquiéte ’’des taxes à tout va’’.
 
’’Au lieu de faire des économies en réduisant son train de vie à grande vitesse, l’Etat impose des taxes à tout va aux entreprises. Ce qui fragilise le secteur productif, qui crie sa détresse, augmente les prix de certains produits et menace l’emploi qu’on cherche à tout prix à relancer. Mais le plus grave réside dans la faible compétitivité du made-in-Sénégal par rapport aux autres pays de la sous-région et les stratagèmes frauduleux dont vont user certains pour exister’’, écrit Walf.
 
Concernant la politique, Le Témoin s’intéresse à la coalition Taxawu Dakar de l’ex-maire Khalifa Sall. ’’Taxawu Dakar minée par les ambitions’’, selon le journal qui écrit : ’’Affaibli du fait de son inéligibilité, Khalifa Sall se voit déborder de partout par des loups aux dents longues qui veulent diriger la mairie de Dakar’’.

A propos de candidatures, Source A estime que Mary Teuw Niane est ‘’inarrêtable’’. ‘’Moi, je suis candidat à Saint-Louis. Et ma candidature est irréversible comme certains disent irrévocable’’, soutient l’intéressé dans le journal.
 
Sud Quotidien met en exergue la question des accidents et note que le Sénégal est ‘’en mode rebelote’’. ‘’Les morts causés par les accidents de la route se multiplient. Chaque année, ce sont des centaines de personnes qui perdent la vie sans qu’une solution ne soit trouvée. Et pourtant, depuis des années maintenant, les autorités annoncent différentes mesures dont l’effectivité reste encore un défi’’, souligne Sud.
 
Tribune aborde les retrouvailles Macky Sall-Aminata Touré au lendemain de leur rencontre et titre : ’’Relation Macky-Mimi : ni oui ni non !’’.
 
’’Mimi Touré qui a vécu une fracassante disgrâce avec son limogeage et son remplacement à la tête du Conseil économique, social et environnemental reprend langue avec Macky Sall qui l’a reçue. Entre ces deux personnalités qui se séparent et se retrouvent depuis la seconde alternance en 2012, la relation semble se fonder sur le concept +ni avec toi, ni sans toi’’, analyse le journal.
 
L’As rapporte qu’après Aminata Touré, ’’d’autres frustrés seront reçus au Palais’’. ’’Macky Sall amorce la reconstitution de son appareil’’, affiche à la Une le journal.
 
Le Soleil enquête sur ’’le plus vieux métier du monde’’ et titre : ’’Prositution : le cycle infernal’’.

’’Le monde de la prostitution dessine des trajectoires bien singuilères. Celles qui s’y trouvent, les professionnelles du sexe (…), en plus de braver les périls, attirent le regard chargé de réprobation d’une société attachée à sa morale’’, écrit le quotidien.
 
OID