Covid-19 : Diouf Sarr prône une remobilisation en faveur du respect des mesures barrières
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : Diouf Sarr prône une remobilisation en faveur du respect des mesures barrières

Dakar, 3 déc (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a appelé jeudi à une remobilisation nationale pour un respect et une application stricte des mesures de prévention contre la propagation du nouveau coronavirus, soulignant la nécessité de faire en sorte que ces mesures barrières entrent dans la routine des Sénégalais.

’’Il y a effectivement une mobilisation nationale à reprendre. Il faut absolument se lever comme un seul homme pour que tout le pays soit debout afin que ces mesures barrières entrent dans la routine des sénégalais’’, a-t-il notamment déclaré à l’issue d’une réunion avec des membres du Comité national de gestion des épidémies.

Diouf Sarr a particulièrement insisté sur le port systématique du masque, le respect de la distanciation physique et l’interdiction des regroupements, alors qu’une seconde vague de contaminations de Covid-19 est redoutée après constat d’une augmentation des nouvelles infections ces derniers jours.

’’Nous devons nous rendre à l’évidence, être réaliste pour constater que quelque chose est en train de se passer’’, a admis le ministre de la Santé et de l’Action sociale.
 
Il a indiqué que des mesures allaient être prises afin de faire respecter l’arrêté du ministère de l’Intérieur portant le port correct et obligatoire du masque, la distanciation physique et l’interdiction de regroupements.

’’Il faut absolument le strict respect de l’arrêté du ministre de l’Intérieur sur les mesures barrières. Des dispositions idoines seront prises pour que cet arrêté en vigueur jusqu’au 5 janvier soit scrupuleusement respecté’’, a-t-il ainsi dit.

Le minsitre a dans le même temps assuré que ‘’tous les leviers de communication, surtout communautaires, seront utilisés pour sensibiliser davantage populations’’.

Durant les prochains jours, toutes ces mesures seront stabilisées par le biais d’un dispositif garantissant leur mise en œuvre efficace, a promis Abdoulaye Diouf Sarr en précisant par exemple que dans le secteur des transports, des dispositions seront prises en collaboration avec les acteurs de la riposte pour que le port de masque soit systématiquement respecté.

’’On avait dit qu’il fallait vivre avec le virus, tout en prenant des précautions pour ne pas le transmettre ou le contracter. L’élément important dans la riposte c’est le masque’’, a rappelé Diouf Sarr.

N’écartant pas l’éventualité de la réinstauration d’un couvre-feu, le ministre de Santé a de nouveau insisté sur le fait que ’’la riposte est multisectorielle’’ au Sénégal.

Il compte ainsi poursuivre le travail avec ses collègues en charge de de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, du Commerce et du Travail pour un respect strict des mesures barrières dans le pays.

Sur la question relative au vaccin, Abdoulaye Diouf Sarr a précisé que le Sénégal se préparait à l’image d’autres pays du monde.

’’Nous sommes dans un mécanisme Covax dirigé par l’OMS. Le Sénégal, le moment venu, prendra toutes les dispositions pour acquérir ce vaccin dans les meilleures conditions techniques parce que nous avons une longue tradition de vaccins’’, a-t-il fait savoir.

Depuis le 2 mars, 16.217 cas positifs, dont 15.697 guéris, ont été recensés au Sénégal. Selon le dernier bulletin, 180 patients sont sous traitement, et la maladie a fait 335 morts dans le pays.
 
Depuis plusieurs jours, le nombre de nouveaux cas de coronavirus est monté en flèche, poussant le chef de l’Etat, Macky Sall, à envisager de nouvelles mesures pour éviter une deuxième vague de Covid-19.
 
Mercredi, lors de la réunion du conseil des ministres, il a demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale ’’de lui proposer de nouvelles mesures préventives visant à endiguer durablement la pandémie de Covid-19’’.
 
Il a ’’demandé au gouvernement, face au relâchement constaté et à l’augmentation relative des cas communautaires, de renforcer les contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics’’.
 
Il a aussi rappelé ’’l’impératif de veiller à l’observance des règles et mesures barrières, lors des manifestations et rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum’’.

ADL/AKS/OID