Des pèlerins se préparent à accomplir leur ziarra à Fès
APS
SENEGAL-MAROC-RELIGION

Des pèlerins se préparent à accomplir leur ziarra à Fès

Dakar, 30 avr (APS) –Trois cent cinquante fidèles musulmans sénégalais se préparent à se rendre au Maroc pour les besoins du pèlerinage dans la ville de Fès, où repose Cheikh Ahmed Tidjani, le fondateur de la Tijaniyya, l’une des plus grandes confréries musulmanes au Sénégal.
 
Ils seront convoyés par le Consortium Ziarra Fès (CZF), un regroupement de plusieurs agences de voyages, en partenariat avec l’Office national du tourisme marocain.
 
Ce vendredi, ces pèlerins ont effectué des tests Covid-19 au Centre international du commerce extérieur (CICES), à Dakar, pour se conformer à l’obligation faite par les autorités marocaines à tout voyager arrivant sur leur territoire de présenter un test PCR négatif. 
 
Le premier départ est prévu dans la nuit du 1er au 2 mai, et le second durant la nuit du 2 au 3 mai. 
 
’’L’ONTM a pris contact avec les acteurs sénégalais pour négocier au profit des pèlerins sénégalais une autorisation spéciale d’ouverture de la Ziarra’’, a expliqué Ndiassé Gning, le président du Consortium.
 
Sur le quota de 1.000 pèlerins, un groupe de 120 avait pu effectuer le pèlerinage au mois de décembre dernier.
 
’’Nous sommes partis au mois de décembre avec un groupe de 120 pèlerins et nous avions projeté de partir à l’occasion du Laylat al-Qadr (nuit du destin célébrée pendant le ramadan) avec un groupe de 350 pèlerins’’, a ajouté Ndiassé Gning.
 
Selon lui, les autorités ont pris ’’toutes les dispositions relatives à la sécurisation de la délégation par le biais des services de l’ordre, la gendarmerie et la police (….)’’. 
 
Le voyage et le séjour des pèlerins se dérouleront dans le respect strict des mesures sanitaires relatives à la pandémie de Covid-19, a-t-il assuré. Les organisateurs du pèlerinage, qui ne lésinent pas sur les moyens de protection contre le coronavirus, ont remis des maques et des flacons de gel hydroalcoolique aux pèlerins.
 
Abdoul Aziz Diop en est à sa 17ème ziara au Maroc. ’’C’est une aubaine. Cela fait partie maintenant de notre agenda annuel. On apprécie vraiment. Au Maroc, on se sent comme chez nous. On est bien accueilli. C’est comme un petit pèlerinage’’, confie-t-il.
 
Arrivés à Casablanca, les pèlerins se rendront à Rabat pour une ziara à la zawiya de Sidi Larbi Ben Sayeh, un poète, juriste et spécialiste des sciences islamiques, qui y a vécu au 19e siècle. 
 
La zawiya abrite les tombeaux de Cheikh Sidi Larbi Ben Sayeh et de son épouse, Lalla Aïcha.
 
Après Casablanca, ils prendront la direction de Fès, la capitale spirituelle du Maroc et de sa branche soufie, la tidjanya, pour prier au mausolée de Cheikh Ahmet Tidjani.


NFY/OID/ASG