Des députés plaident pour une augmentation de la subvention allouée à l’APS
APS
SENEGAL-MEDIAS-FINANCEMENT

Des députés plaident pour une augmentation de la subvention allouée à l’APS

Dakar, 2 déc ( APS) - Des députés ont plaidé samedi pour l’augmentation de la subvention allouée à l’Agence de presse sénégalaise (APS), afin de permettre à ses travailleurs d’avoir le même traitement que ceux des autres médias de service public.
 
Au cours du vote du projet de budget du ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Économie numérique, certains élus ont en effet invité l’État à revoir à la hausse le budget de l’APS au même titre que pour Le Soleil et la RTS.
 
Le secrétaire élu, Mame Bounama Sall, a ainsi défendu une meilleure prise en charge des " besoins de fonctionnement" de l’APS, qui souffre d’un sous-financement chronique qui plombe ses performances et précarise ses travailleurs.
 
"L’APS doit être traitée au même niveau que les autres organes du service public. Les travailleurs de cet organe public ont besoin d’une prise en charge médicale et des moyens humains", a-t-il argumenté.
 
Selon lui, le travail accompli au quotidien par les agents de l’APS mérite plus que ce qu’ils reçoivent comme budget. 
 
"Les travailleurs ne bénéficient pas de cotisations sociales et les congés et missions ne sont pas pris en charge", a déploré M. Sall, invitant par ailleurs l’ Etat à encadrer le Code la presse.
 
La députée Aïda Mbodj a abondé dans le même sillage et demandé au ministre de la Communication de "régler pour de bon le problème" de l’APS.
 
" À ce jour, l’APS une structure aussi importante n’est pas logée à la même enseigne que les autres organes publics. Le problème de l’agence doit être réglé définitivement", a-t-elle insisté.
 
La députée Sokhna Dieng et son collègue Mamadou Lamine Diallo ont également proposé l’augmentation du financement du service public de l’information, exhortant l’Etat à changer le statut de l’APS, à défaut de revoir à la hausse sa subvention.

SD/ASG