Dengue : le ministère de la Santé rappelle les mesures individuelles et collectives de prévention
APS
SENEGAL-SANTE-MAGAL

Dengue : le ministère de la Santé rappelle les mesures individuelles et collectives de prévention

Dakar, 26 oct (APS) - Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rappelé vendredi les mesures individuelles et collectives de prévention à adopter face à l’épidémie de dengue qui est actuellement "sous contrôle", assurent ses services.

La ville de Touba (centre), où des cas de dengue ont été déclarés, s’apprête à recevoir des milliers de pélerins à l’occasion du grand magal prévu dimanche. 

Ce rassemblement religieux annuel commémore le départ en exil du fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké sous l’administration coloniale française.
 

Dans un communiqué de "sensibilisation sur l’épidémie de dengue a l’occasion du magal", le minisère appelle à "se protéger des piqûres de moustiques et détruire tous les lieux où ils peuvent se reproduire à l’intérieur et aux alentours des maisons".

Il faut également "vider tous les jours, l’eau utilisée pour arroser les pots de fleurs, éliminer les flaques d’eau situées à l’intérieur des maisons et aux alentours", lit-on dans le communiqué reçu à l’APS.
 
"Tous les réservoirs d’eau doivent être munis de couvercles et bien fermés", ajoutent les services du ministère de la Santé, lesquels invitent à "détruire tous les objets hors d’usage pouvant contenir de l’eau comme les vieux ustensiles ou pneus".
 
De même recommandent-ils de "vider tous les jours, les récipients utilisés pour recueillir l’eau des climatiseurs et dormir sous moustiquaires imprégnées".
 
Le ministère invite à "se rendre au poste de santé le plus proche dès qu’on a de la fièvre, des maux de tête, des vomissements, des douleurs musculaires ou articulaires".
 
Il rappelle que "depuis le 19 septembre 2018, des cas de dengue ont été enregistrés dans le pays".
 
L’épidémie "est sous contrôle" et tous les malades déclarés sont guéris grâce au plan de riposte mené sous forme d’une vaste opération de lutte contre les moustiques vecteurs de cette maladie dans les zones touchées et une sensibilisation des populations, assure le ministère.

Il annonce qu’un numéro vert (800 00 50 50.
’a été en outre mis en place par les services compétents.

 
 
 

OID/BK