Décès du journaliste Papo Mané suite à une attaque cardiaque
APS
SENEGAL-MEDIAS-NECROLOGIE

Décès du journaliste Papo Mané suite à une attaque cardiaque

Ziguinchor, 2 nov (APS) - Le journaliste Mouhamadou Papo Mané, correspondant pendant longtemps du groupe Walfadjri, est décédé ce samedi à l’hôpital régional de Ziguinchor où il était évacué suite à une attaque cardiaque, appris l’APS.

 
Âgé de 52 ans et monogame père de quatre enfants, Papo Mané a intégré la rédaction de Walfadjri au début des années 2000. 
 
Il couvrait notamment les événements liés à la crise casamançaise au point d’en devenir l’un des observateurs locaux les plus avertis. 
 
Après plus de 15 années d’expérience, il s’était retiré du groupe Walfadjri pour diriger le Groupe Médias du Sud (GMS) nouvellement installé par l’opérateur économique local, Alassane Sarr. 
 
Après une année de collaboration, Papo Mané a quitté le GMS pour retourner à Walfadjri pour se consacrer, cette fois-ci, uniquement au journal Walfquotidien. 
 
Enseignant de formation, Mouhamadou Papo Mané travaillait aussi au service de communication de l’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Ziguinchor.
 
Ces derniers temps, il confiait à ses amis son projet relatif à l’écriture d’un ouvrage sur le conflit casamançais. ‘’Jusque-là, ceux qui parlent de la crise casamançaise me laissent souvent sur ma faim. Je me suis engagé dans un projet de production d’un ouvrage. Mais je veux sortir des chantiers battus. C’est très rare de voir un ouvrage de référence sur le conflit’’, répétait-il souvent.
 
En 2007, il était l’un des rares journalistes à s’entretenir à Paris avec l’abbé Diamacoune Senghor, secrétaire général du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), alors que le leader irrédentiste était interné à l’hôpital, en France.
 

MTN/MD