Dakar signe deux accords sur l’énergie et la santé avec la Banque mondiale
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Dakar signe deux accords sur l’énergie et la santé avec la Banque mondiale

Dakar, 1er sept (APS) - L’ambassadeur du Sénégal aux Etats Unis, Babacar Diagne, et la directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Louise Cord, ont signé mercredi les accords de financement du Projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) et du Projet d’appui au secteur de l’électricité du Sénégal (PASE).
 

L’annonce a été faite ce jeudi par la Banque mondiale, qui précise que la signature a eu lieu à son siège à Washington. 
 
Selon Mme Cord, dans un discours dont l’APS a reçu une copie, le Projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE, sigle en anglais) a été approuvé par le Conseil d’administration de la Banque mondiale le 28 juin 2016.
 
Elle précise qu’il s’agit d’’’accompagner le Sénégal dans le renforcement de ses capacités intersectorielles nationales et régionales pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest’’. 
 
D’après elle, ‘’le Groupe de la Banque mondiale se réjouit [..] de pouvoir contribuer à la réalisation de cette ambition à travers ce projet régional REDISSE dont le financement global est de 110 millions de dollars, dont 30 millions de dollars en faveur du Sénégal’’. 
 
Compte tenu de l’importance de renforcer la coordination régionale pour la surveillance des maladies, l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) recevra aussi un financement de 24 millions de dollars, soit 20 millions de dollars de l’IDA et 4 millions de dollars du Canada.
 
Le second accord paraphé par Mme Cord et Babacar Diagne ‘’est un financement additionnel 70 millions de dollars pour le Projet d’appui au secteur de l’électricité du Sénégal (PASE)’’. 
 
’’Ce financement approuvé le 28 juillet dernier par notre Conseil d’administration, porte à 155 millions de dollars notre appui en cours dans secteur’’, a souligné Louise Cord. 
 
’’Mieux, ce financement a eu un effet levier puisque le Sénégal a pu attirer la Banque Européenne d’investissement qui prévoit d’injecter 94 millions de dollars dans le PASE avant la fin 2016 de l’année. Ainsi, si on y ajoute la contribution du budget national, le PASE aura un fonds global de 256,5 millions de dollars pour atteindre ses objectifs’’, a-t-elle poursuivi.
 
Dans sa réponse, l’ambassadeur Babacar Diagne a salué la coopération entre le Groupe de la Banque mondiale avec le Sénégal. Il est également revenu sur l’histoire récente avec le rôle primordial joué par le Sénégal dans la crise Ebola en partenariat avec les Etats Unis. 

ASG/OID