Dakar abrite une conférence  sur la promotion de l’accès aux services financiers, mardi
APS
AFRIQUE-ECONOMIE

Dakar abrite une conférence sur la promotion de l’accès aux services financiers, mardi

Dakar, 15 sept (APS) - Dakar abrite mardi une conférence régionale sur la promotion de l’accès aux services financiers en Afrique de l’Ouest, annonce le Fonds monétaire international (FMI), dans un communiqué de presse.
 
Cette conférence organisée conjointement par le FMI et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (FMI) vise à ‘’examiner les perspectives et les possibilités de promotion de l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest’’.
 
Elle rassemblera des dirigeants, des experts internationaux, des banquiers et banquiers centraux, ainsi que des représentants de la société civile et du secteur privé. 
 
‘’L’accès aux services financiers est crucial pour réaliser une croissance qui réduit la pauvreté, accumuler du capital et rehausser la productivité, mais, en moyenne, seulement 34 % de la population adulte d’Afrique subsaharienne a accès à ces services’’, relève le communiqué de presse. Il précise que ce taux se situe à ‘’moins de 18 % dans la région de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), dont les pays seront représentés à la conférence’’.
 
‘’L’accès aux services financiers a progressé dans la plupart des pays de l’UEMOA, mais il demeure plus faible que dans d’autres régions’’, observe le texte.

Selon le FMI, ‘’la conférence de Dakar aura pour objectif d’examiner l’impact de l’inclusion financière sur la croissance et la réduction de la pauvreté. Il ajoute que la rencontre ‘’examinera en particulier comment améliorer l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest’’. 

Elle verra la participation du directeur général adjoint du FMI, Mitsuhiro Furusawa, qui prononcera l’allocution d’ouverture. Il rencontrera aussi les autorités sénégalaises. Avant son arrivée au Sénégal, M. Furusawa se rendra à Conakry pour y rencontrer les autorités guinéennes.

‘’Nous nous réjouissons d’entendre les vues de tous nos partenaires dans l’UEMOA, ainsi que d’autres experts, en examinant les enjeux et les opportunités de l’inclusion financière régionale’’, a déclaré M. Furusawa.
 
‘’Le FMI entretient un dialogue constructif avec la BCEAO sur cette question, et la conférence de Dakar nous permet d’inclure des fonctionnaires nationaux et d’autres parties prenantes dans ce dialogue. Il s’agit d’un moyen concret pour le FMI de contribuer à améliorer la qualité de vie des populations de l’Afrique de l’Ouest.’’

 
Les entretiens devraient porter sur l’identification des obstacles à l’accès aux services financiers pour les ménages et les petites et moyennes entreprises, la banque de détail, le rôle des établissements de microfinance et de la banque mobile. Ils devraient concerner la gestion des risques en matière de contrôle qui sont liés aux acteurs financiers non traditionnels.
 
La conférence attirera aussi des orateurs d’Afrique de l’Est, où des résultats considérables ont été obtenus en matière d’inclusion financière.

ASG/OID