APS
MONDE-SENEGAL-HYDRAULIQUE

"Dakar 2021" : Mansour Faye pour "une nouvelle vision" du Forum mondial de l’eau

Dakar, 22 juin (APS) - Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a préconisé vendredi à Dakar à "une synergie des actions" en vue de bâtir "une nouvelle vision" du Forum mondial de l’eau, dont la prochaine édition se tiendra au Sénégal en 2021.

Cette perspective nécessite que les expertises et expériences de terrain soient conjuguées et "les volontés d’agir" additionnées, a-t-il indiqué lors de la 65e réunion statutaire des gouverneurs du Conseil mondial de l’eau, une réunion dont il présidait l’ouverture officielle des travaux.

"Il nous revient de bâtir ensemble une nouvelle vision du Forum" mondial de l’eau, "en conjuguant les points de vue, les expertises et expériences de terrain ainsi qu’en additionnant les volontés d’agir", a préconisé Mansour Faye en présence de Benedito Braga, président du Conseil mondial de l’eau, et de représentants de 45 pays membres.

Le Sénégal "est très actif au niveau international, pour que les enjeux relatifs à l’eau reçoivent toute l’attention qu’ils méritent’’, a-t-il dit, en assurant que dans cet objectif, "Dakar 2021", le Forum mondial de l’eau prévu au Sénégal, sera "populaire, participatif et inclusif".

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement assure que "toutes les dispositions seront prises pour faire de +Dakar 2021+ un grand sucés".

Selon lui, "si les forums précédents ont permis d’identifier les solutions aux problèmes de l’eau dans les différentes régions, celui de Dakar ambitionne d’être un forum des réponses et des résultats politiques, avec l’implication des chefs d’Etat et de gouvernement".

"C’est en ayant conscience des enjeux tributaires au niveau local, régional et international que nous avons décidé avec le conseil, de travailler sur les axes thématiques notamment : la sécurité de l’eau, l’eau pour le développement rural et la boîte outils et moyens, incluant les questions cruciales de financement, de la gouvernance et des connaissances et des innovations", a expliqué Mansour Faye.

Aussi invite-t-il le Conseil mondial de l’eau "à se rapprocher du Sénégal pour défendre l’initiative Dakar 2021 comme catalyseur, pour booster l’eau et l’assainissement dans toutes les régions du monde à travers la mise en place de programmes labellisés".

Il a évoqué les "engagements récents" du Sénégal au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, sur la thématique "Eau, paix et sécurité+", ajoutés aux initiatives "en faveur de la coopération sur les cours d’eau transfrontaliers et nos contributions remarquées dans les panels de haut niveau sur l’eau".

La tenue du 9e Forum mondial de l’eau se présente comme "une continuation des efforts du Sénégal pour susciter une prise de conscience internationale sur la dimension stratégique des ressources hydriques dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité mondiale", a signalé Mansour Faye.

Sa tenue coïncide avec l’achèvement des négociations de l’accord-cadre pour l’organisation de "Dakar 2021", a signalé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

"La dernière édition du comité conjoint des négociations, tenue à Dakar en mai dernier, a permis de consolider l’accord-cadre" qui sera signé ce vendredi, a renseigné le ministre.

La réunion de planification stratégique, prévue les 25 et 26 juin prochains, permettra de discuter des priorités thématiques et d’identifier les principaux résultats pour faire face aux défis globaux de l’eau, a-t-il conclu.

SBS/BK/OID/ASB