Crise syrienne : Macky Sall dit espérer
APS
SENEGAL-ONU-SYRIE

Crise syrienne : Macky Sall dit espérer "une solution négociée"

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Thierno Birahim Fall+++
 
New York (Etats-Unis), 21 sept (APS) – Le Chef de l’Etat, Macky Sall dit fonder l’espoir sur la possibilité d’une solution négociée de la crise qui sévit depuis six ans en Syrie, pays du Moyen-Orient.


"La cause qui nous réunit sous le toit des Nations Unies, celle de la paix, n’est pas seulement souhaitable. Elle est nécessaire. Elle est aussi réalisable. Et le prix de la paix n’est jamais plus élevé que le coût de la guerre", a-t-il dit. 
 
Le président sénégalais intervenait, mercredi, au débat de haut niveau du Conseil de sécurité sur la Syrie, en présence du Secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-Moon et du Premier ministre néo-zélandais, John Key.
 
Pour le Chef de l’Etat, "c’est ce qui fonde l’espoir du Sénégal qu’une solution négociée de la crise en Syrie est toujours possible".
 
A cet égard, il a exhorté "le Groupe international de soutien à la Syrie à poursuivre tous les efforts nécessaires en vue de parvenir à une trêve effective et durable sur l’ensemble du territoire syrien pour permettre l’acheminement sans entrave des secours humanitaires".
 
De même, a poursuivi le président Macky Sall, "le Sénégal soutient la mise en place d’un Centre de commandement commun, pour le partage l’information et une meilleure coordination de la lutte contre le terrorisme".
 
"Le Sénégal souhaite l’adoption d’une stratégie commune, globale et cohérente, pour que les terroristes défaits et chassés de la Syrie ne se replient pas ailleurs, en particulier en Afrique du Nord et dans la zone sahélo saharienne", a-t-il encore plaidé.
 
En même temps, le chef de l’Etat a soutenu qu’"il faudra bien faire la paix entre toutes les parties syriennes intéressées de bonne foi par une issue politique à la crise. Et cette paix est possible, parce que la guerre ne peut être le destin de tout un peuple".
 
TBF/ASB/PON