Covid-19 : ouverture d’un centre de traitement à l’Hôpital régional de Thiès
APS
SENEGAL-SANTE-TRAITEMENT

Covid-19 : ouverture d’un centre de traitement à l’Hôpital régional de Thiès

Thiès, 1er mai (APS) - Le préfet du département de Thiès, Moussa Diagne, a procédé vendredi à l’ouverture d’un centre de traitement des malades du Covid-19 d’une capacité de 38 lits à l’hôpital El Hadji Amadou Sakhir Ndiéguène, a constaté l’APS.

‘’Toutes les dispositions ont été prises pour que démarre ce site de soins’’, a dit le préfet Moussa Diagne.

Il a relevé que l’autorité a pris comme mesure préventive d’installer ce centre, ‘’au regard de la résurgence des nombreux cas observés ces derniers temps notamment dans les deux districts de Pout et de Thiès’’. 

Il s’agit d’‘’anticiper’’ le nombre de cas suspects et confirmés, lesquels ‘’commencent à aller crescendo’’, a-t-il dit.

La région de Thiès compte 65 malades du Covid-19, depuis le début de la pandémie, dont 30 sont sous traitement, en ce moment, a dit le médecin-chef de région le Docteur Malick Ndiaye. Ce vendredi, Thiès a enregistré six nouveaux cas, a-t-il dit.

Quelque 917 personnes qui ont eu des contacts avec des malades du Covid, sont placées en quarantaine dans des hôtels à travers la région, et 51 autres ayant voyagé par la mer, sont aussi sous surveillance.

Ce nouveau centre ‘’permettra de prendre en charge les malades sur place et de ne plus envoyer à Dakar’’, ou plus particulièrement à Diamniadio, a dit le médecin-chef de région, le Docteur Malick Ndiaye. Il était venu constater l’ouverture de ce centre dans l’enceinte de l’hôpital régional de Thiès.

‘’C’est une bonne chose pour nous responsables de la santé mais aussi pour les malades’’, a-t-il dit, notant que les tests seront faits sur place et envoyés à l’irssef de Diamniadio.

Le centre a une capacité de 38 lits, dont trois ‘’lits chauds’’, réservés aux cas graves, a dit la coordonnatrice du centre, Sylvie Audrey Diop Niafouna, infectiologue, à l’UFR Santé de Thiès et à l’établissement public de santé de Tivaouane.

Selon elle, ces trois lits de réanimation attendent encore leur équipement.
Le centre comptera sur un personnel diversifié, composé de médecins, d’infirmiers et d’hygiénistes a-t-elle dit.

Placée sous la responsabilité de deux médecins, dont un infectiologue, la structure fonctionnera avec une coordonnatrice et ses deux adjoints. Le centre fera appel à un réanimateur, à des ambulanciers, des techniciens de surface et aux forces de sécurité.

Le site dispose d’une possibilité d’extension d’une vingtaine de lits supplémentaires, pour atteindre 60 places, selon le directeur de l’Hôpital régional, le Docteur Aliou Faye.

Les services de cardiologie, de néphrologie, de dermatologie et de la médecine interne, ont été désaffectés pour faire de la place aux malades du Covid.
Des réaménagements ont été faits pour les reloger dans d’autres services disposant de lits inoccupés, a-t-il noté.  

Moins d’une heure après son ouverture, des malades arrivaient au centre à bord d’ambulances, en provenance de leurs hôtels de confinement.

Pendant 21 jours, il n’y avait plus de cas dans la région. Par la suite,’’ nous avons eu trois cas communautaires à Mbour, un à Thiès, et c’est reparti’’, a dit le médecin-chef.

‘’Le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr va ouvrir, sous peu, un autre centre de traitement à Guérew’’, a annoncé le Docteur Ndiaye. Il a ajouté que si les démarches du ministère aboutissent, la région de Thiès atteindra les 500 lits.

Le préfet du département de Thiès Moussa Diagne a insisté sur l’importance, à titre de prévention, de respecter les mesures édictées par l’autorité, afin d’éviter que le centre ne soit ‘’submergé’’.

La police et la gendarmerie sont sur le terrain pour y veiller, a-t-il assuré, tout en invitant les populations à prendre conscience de leur responsabilité dans cette lutte, en mettant un terme aux comportements prohibés, mais qui restent persistants.


 

ADI/AKS