Covid-19 : la vigilance de nouveau recommandée
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : la vigilance de nouveau recommandée

Dakar, 9 mars (APS) – Le porte-parole du ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, Aloyse Waly Diouf, a réitéré lundi un appel à la vigilance relativement à la surveillance épidémiologique à l’intérieur du pays où des cas testés négatifs ont été dernièrement enregistrés.

‘’Je félicite tous les acteurs du système de santé et les appelle à continuer à être vigilants par rapport à la surveillance épidémiologique dans les régions’’, a notamment déclaré le docteur Diouf, dans son point quotidien de la situation du coronavirus au Sénégal. 

‘’On s’est rendu compte nous tous qu’il y a eu des cas suspects qui ont été identifiés dans les régions par nos équipes, mais grâce à leur formation et à leur engagement, nous avons pu prendre en charge ces cas, effectué les prélèvements et avoir les résultats au niveau de l’Institut Pasteur’’, a indiqué le directeur du cabinet du ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Il a auparavant assuré qu’aucun nouveau cas de coronavirus n’avait été recensé dans le pays, des tests effectués sur six nouveaux cas suspects s’étant révélés négatifs.

‘’Au total, six prélèvements ont été réalisés sur des cas suspects. Tous les tests sont négatifs. Le Sénégal n’a plus enregistré de cas à l’exception des trois patients actuellement pris en charge au service des maladies infectieuses du centre hospitalier et universitaire de Fann’’, a-t-il fait savoir.

Le premier patient à avoir été testé positif à ce nouveau virus, un ressortissant français de 33 ans résidant à Dakar, a été déclaré guéri vendredi par les autorités sanitaires sénégalaises.
 
Il était soigné au service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann avec trois autres personnes contaminées, dont un Français de 80 ans et son épouse, et une ressortissante britannique travaillant pour les Nations unies.

A ce propos, l’officiel du ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale a révélé que l’ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot, avait adressé une lettre de remerciement au gouvernement sénégalais pour la prise en charge du premier patient, un ressortissant français.


AT/AKS