Covid-19 : lancement de l’opération de convoyage des vivres
APS
SENEGAL-SANTE-SOCIAL

Covid-19 : lancement de l’opération de convoyage des vivres

Dakar, 11 avr (APS) – Le chef de l’Etat a procédé ce samedi, au Port de Dakar, au lancement de l’opération de convoyage des vivres destinés aux ménages vulnérables dans le cadre de la riposte à la maladie à Coronavirus. 
 
’’J’ai réceptionné ce jour le premier lot de vivres dans le cadre de l’aide d’urgence alimentaire. C’est aussi l’occasion de saluer le comportement responsable des sénégalais face à la pandémie. Le respect des mesures conforte les efforts du Gouvernement dans la lutte contre le covid19’’, a twitté Macky Sall, apparu sur des images, avec un masque de protection, aux côtés du ministre du Développement communautaire et de l’Equité sociale, Mansour Faye. 
 
Le chef de l’Etat a initié un programme d’aide alimentaire d’urgence doté d’une enveloppe de 69 milliards de francs CFA qui est tiré du fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Coronavirus (FORCE COVID 19) pour l’achat de 146 000 tonnes de denrées alimentaires au bénéfice d’un million de ménages éligibles.
 
Les forces de défense et de sécurité vont accompagner le processus, en collaboration avec l’administration territoriale, les élus locaux , la société civile.
 
Le président de la République a déploré le non-respect des consignes sanitaires, ajoutant que si ‘’la maladie arrive à un certain niveau, on va vers le confinement général’’.
 
’’Si nous continuons à ne pas respecter les consignes sanitaires, la pandémie va demeurer et se propager. Si ça continue, on sera obligé de faire ce qu’on ne voulait pas faire, qui est d’ arrêter complétement la circulation. Si la maladie arrive à un certain niveau, on va vers le confinement général’’, a-t-il dit. 
 
Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le Sénégal est sous état d’urgence, assorti d’un couvre-feu de 20h à 6h ; depuis le 23 mars.
 
Le président de la République a demandé, samedi, aux Sénégalais de respecter strictement les mesures de prévention individuelle et collective édictées par les autorités sanitaires. 
 
Le chef de l’Etat a également insisté sur les cas de contaminations communautaires qui inquiètent les acteurs de la lutte contre le Covid-19. 
 
’’Nous devons tout faire pour éviter les cas communautaires’’, a dit le président de la République, relevant que les cas de contaminations communautaires sont dus entre autre aux déplacements inutiles. 
 
’’Tant que les cas communautaires sont toujours présents, la bataille sera difficile. Nous ne pourrons pas travailler correctement ou vaquer à nos occupations’’, a fait savoir Macky Sall. 
 
Selon lui, il n’est pas question de tolérer ce qui se passe actuellement sur les plages, où des rassemblements de jeunes sont notés. 
 
Macky Sall a félicité le personnel de santé et invité les populations à ’’ne pas dormir sur nos lauriers’’. 
 
’’Nous avons des malades qui guérissent, mais il y a toujours des cas. La transmission communautaire est toujours présente’’, a relevé le président Sall, estimant que le Sénégal peut sortir de la pandémie.
 
Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a rapporté ce samedi 13 nouveaux cas de contamination au Covid-19 sur les 173 tests effectués. 
 
Il s’agit de 12 cas contacts suivis et d’un cas issu de la transmission communautaire, a précisé Abdoulaye Diouf Sarr lors du point quotidien de l’épidémie.
 
Selon le ministre, 15 patients ont été déclarés guéris. L’état de santé des patients hospitalisés est stable, a-t-il assuré.
 
A ce jour, 278 cas ont été déclarés positifs au Sénégal dont 152 guéris. Deux patients sont décédés et un autre a été évacué en France à la demande de sa famille. Les 123 patients restants sont sous traitement dans les établissements de santé.
 
Le ministre de la Santé a réitéré aux populations son appel constant au respect strict des règles d’hygiène édictées contre la maladie à coronavirus. 
BHC/OID