Covid-19 : la BAD promet 50 milliards de dollars à l’Afrique sur cinq ans
APS
AFRIQUE-SANTE-FINANCES

Covid-19 : la BAD promet 50 milliards de dollars à l’Afrique sur cinq ans

Dakar, 6 avr (APS) – La Banque africaine de développement est prête à débloquer jusqu’à 50 milliards de dollars sur cinq ans dans des projets visant à aider les pays africains à faire face aux ajustements devant permettre de faire face aux répercussions de la pandémie du Covid-19 sur l’économie africaine, a assuré lundi son président Akinwumi Adesina.
 
"Nous sommes prêts à déployer jusqu’à 50 milliards de dollars sur cinq ans dans des projets visant à aider l’Afrique à faire face aux coûts d’ajustement qu’elle devra supporter pour faire face aux répercussions du Covid-19, bien après le passage de la tempête actuelle", a-t-il indiqué dans un communiqué parvenu à l’APS. 
 
S’appuyant sur une étude de la BAD, Akinwumi Adesina a souligné que la pandémie du nouveau coronavirus pourrait entraîner une baisse du PIB, allant de 22,1 milliards d’USD dans le scénario de référence, à 88,3 milliards d’USD dans le scénario catastrophe.
 
Cela équivaudrait également à une contraction des prévisions du PIB pour 2020 de 0,7 à 2,8 points de pourcentage en 2020, alors que le continent africain pourrait entrer en récession cette année si la situation actuelle persistait, a averti le président de la BAD.
 
Il a fait savoir que le choc du Covid-19 réduira davantage la marge de manœuvre budgétaire du continent, étant donné que les déficits budgétaires devraient se creuser de 3,5 à 4,9 points de pourcentage et augmenter le déficit de financement de l’Afrique de 110 à 154 milliards d’USD supplémentaires en 2020.
 
"Les estimations de la Banque indiquent que la dette publique totale de l’Afrique pourrait augmenter, selon le scénario de base, de 1 860 milliards d’USD en fin 2019 à plus de 2 000 milliards d’USD en 2020, contre une prévision de 1 900 milliards d’USD dans un scénario sans pandémie", a fait observer M. Adesina.
 
"Ces chiffres devraient atteindre 2 100 milliards d’USD en 2020 dans le scénario catastrophe", a encore averti le président de la BAD.

AKS/ASB