Covid-19 : A Diourbel les populations invitées à respecter des mesures d’hygiène
APS
SENEGAL-SOCIETE

Covid-19 : A Diourbel les populations invitées à respecter des mesures d’hygiène

Diourbel, 4 avr (APS) – Le capitaine Fallilou Sarr, chef de la brigade régionale d’hygiène de Diourbel, a réaffirmé la nécessité pour les populations à respecter les conseils d’hygiène édictés par les autorités sanitaires afin de venir à bout de la pandémie du Covid-19.

’’La gestion du Covid 19 réside principalement sur la prévention et le contrôle des infections tout le reste n’est que détail. Ce n’est pas une bataille des moyens certes il en faut, mais c’est d’abord une bataille humanitaire’’, a-t-il notamment dit lors d’un entretien avec l’APS.

Le capitaine Sarr assure que la bataille ‘’porte sur l’homme et sa capacité à observer les consignes et les conseils à adopter. Si on le fait, on rompt la chaine de contamination car le coronavirus en tant qu’élément pathogène ne circule pas, ce sont les personnes qui le font circuler’’.

Pour rompre la chaine de la propagation, la brigade région de l’hygiène a mis à contribution 19 agents des sous-brigades de Bambey, Mbacké, Diourbel et de la brigade spéciale de Touba qui ont déroulé de nombreuses activités de riposte.

‘’On fait la promotion du lavage des mains avec de l’eau et du savon. Nous insistons parce que c’est vraiment la clé de voûte de la réussite. Si individuellement nous tenons à la propreté de nos mains, nous pourrons bloquer la propagation du virus’’, a-t-il fait valoir.

La brigade régionale a également mené des opérations techniques de désinfection de grande envergure dans les villes de Touba, Mbacké et Diourbel.

‘’Nous avons traité le marché Okass, la grande mosquée de Touba, les gares routières, des daaras (écoles coraniques) et les services des forces de défense et de sécurité, les services techniques de l’état de Touba et Mbacké’’, a souligné le capitaine Sarr.

Dans la ville nous avons aussi placé des équipements de lavage des mains dans les lieux publics pour inciter tous les usagers à se laver les mains à l’entrée et à la sortie. Malgré une ressource humaine insuffisante, les agents d’hygiène ont réussi à mener à bien les activités de riposte dans la ville de Touba où se trouve le centre de traitement du coronavirus, a rappelé le capitaine Sarr.

‘’Pour la région de Diourbel, avec 50 éléments même, on serait en deçà des normes, mais le gap est comblé à travers des stratégies et l’engagement des éléments. Ils savent que cette bataille n’est pas une bataille des moyens’’, a-t-il fait savoir.

Toutefois, la brigade régionale de l’hygiène de Diourbel a, très tôt engagée tous ses moyens humains comme matériels par rapport à la riposte contre cette pandémie avec un programme qui tournait autour de la décontamination et de la désinfection des premiers cas.

‘’Au niveau du centre de traitement, depuis le 11 mars, il y a une équipe de 3 éléments qui se relaient. Ils sont chargés non seulement de décontaminer le personnel médical qui délivre les soins mais aussi d’aller, à chaque fois qu’un individu est contrôlé positif, très rapidement à son domicile afin de procéder à la désinfection’’, a-t-il signalé.

A l’en croire, avec le système de confinement et de quarantaine, la propagation du coronavirus est parvenue à être bloquée dans la ville de Touba.

FD/AKS