Commerce, un ’’poste ministériel taillé’’ pour Assome Aminata Diatta
APS
SENEGAL-GOUVERNEMENT-PROFIL

Commerce, un ’’poste ministériel taillé’’ pour Assome Aminata Diatta


Dakar, 8 avr (APS) – La nomination d’Assome Aminata Diatta à la tête du ministère du Commerce et des PME dans le nouveau gouvernement est sans doute la consécration d’un parcours professionnels bâti, échelon après échelon, au sein de l’administration du Commerce au Sénégal.


Directrice du Commerce extérieur jusqu’à sa nomination à la tête du département du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME), la commissaire aux enquêtes économiques est une véritable ‘’femme du milieu’’.


Un qualificatif qui sied à juste titre à une fonctionnaire ayant fait ses preuves dans les différents services qu’elle a eu à administrer, au point de recevoir à plusieurs reprises des lettres de félicitation de ses supérieurs.


’’Ma particularité est que je suis à la fois spécialiste du commerce intérieur et du commerce extérieur. Non seulement j’ai appris ces deux branches à l’ENA mais j’ai été affectée à plusieurs services régionaux de commerce’’, a confié lundi à l’APS la native de Dianky, dans la région naturelle de Casamance.


L’ancienne conseillère technique, chargé du Commerce et de l’Entrepreneuriat du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne (juillet 2014 – février 2015) et de son prédécesseur, Aminata Touré, entre novembre 2013 et juillet 2014, aura besoin de toute son expérience pour administrer un secteur où les arbitrages en terme de régulation font légion.


Il est même devenu courant que les services du ministère du Commerce soient appelés à rappeler les principes au sujet par exemple du gel des importations de certains produits.


Il en est ainsi du secteur du sucre miné fréquemment par un débat opposant les responsables de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) à des membres de l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS).


Cette puissante organisation regroupant des acteurs locaux du commerce est également opposée à l’implantation dans le pays de géants de la distribution, à l’image du groupe Auchan.

Voilà un apperçu de potentiels dossiers pouvant être sur la table de l’ancienne cheffe du service du commerce des régions de Fatick (2010-2012), et de Thiès (2008-2010). Mais loin de pouvoir effrayer l’ex-adjointe du chef du service du commerce de la région de Tambacounda au regard de ses états de service et de sa formation académique. 


La quarantaine, Assome Aminata Diatta, mariée et mère d’un enfant, est titulaire d’un brevet du cycle A de l’Ecole nationale d’administration du Sénégal (ENA) et d’un DESS des Hautes études en gestion de la politique économique.


La présidente du mouvement politique dénommé ‘’Diappo Ak Assome’’ dispose également d’une maîtrise en droit des Affaires (UCAD) et d’un diplôme d’études spécialisées en gestion de la politique économique à l’Université de Cocody (Côte d’Ivoire).


Décrite par ses proches comme ’’une femme digne, discrète et rigoureuse’’, la fille d’un gendarme basé à Thiès dit ainsi être ‘’consciente des défis qui l’attendent’’ et compte tout faire pour garder la ‘’confiance placée’’ en elle par le chef de l’Etat.


AKS/MTN/OID