Changements climatiques : Ismaïla Madior Fall propose des solutins d’adaptation
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Changements climatiques : Ismaïla Madior Fall propose des solutins d’adaptation

Dakar, 27 nov (APS) – Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, a préconisé, lundi, la recherche de solutions durables pour permettre aux populations de développer une culture de prévention et d’adaptation aux changements climatiques.
 
 
 ‘’L’adaptation aux changements climatiques constitue un nouveau défi avec, notamment, le développement des phénomènes tels que les inondations, l’érosion côtière et la salinisation des terres’’, a soutenu le ministre de la Justice à l’ouverture de l’édition 2017 des journées d’études de la Cour suprême.
 
Il indique que des ‘’solutions durables doivent être trouvées pour permettre aux populations de développer une culture de prévention et d’adaptation aux changements climatiques.’’
 
‘’Les textes classiques qui encadrent le droit de l’environnement ne prennent pas souvent suffisamment en compte les droits des citoyens de bénéficier des retombées ou produits d’exploitation des ressources environnementales par une distribution équitable des rôles et des produits d’exploitation’’, a rappelé Ismaël Madior Fall. 
 
C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le Sénégal n’échappe pas aux problèmes posés par l’augmentation continue de la production de déchets solides, dont les principaux effets sont l’insalubrité du cadre de vie, la pollution de l’environnement, et la recrudescence des maladies infectieuses qui portent atteinte à la santé publique.
 
Il interpelle le juge sur son devoir d’assurer la protection légale de l’environnement et de faire reconnaître le droit du citoyen de jouir d’un environnement sain ainsi que la rationalisation des richesses.
 
Pour lui, ‘’la protection de l’environnement et des richesses qui y sont associées relève en grande partie des attributions du juge’’.
 
Co-présidant la rencontre, le ministre de l’Environnement et du Developpement durable, Dr Mame Thierno Dieng, a rappelé la volonté des pouvoirs publics de protéger l’environnement, qui, en plus d’être un patrimoine national à l’instar des autres ressources naturelles, est une partie intégrante du patrimoine mondial.
 
‘’ Tout ce qui touche à l’environnement revêt une dimension universelle. La gestion de l’environnement a un impact sur la qualité de nos vies. Nous avons le droit de disposer d’un environnement sain’’, a-t-il souligné, annonçant la fermeture prochaine d’une usine qui ne répond pas aux normes environnementales.

Le thème de ces journées est : ‘’ Le juge, le droit à un environnement sain et l’exploitation des ressources naturelles’’

SDI/ASG